Statistiques
Nous avons 2935 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Maria-Louisa

Nos membres ont posté un total de 1006028 messages dans 37171 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Vidéo Shadows of the Damned

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Vidéo Shadows of the Damned

Message  Dad le Sam 25 Juin 2011 - 16:11

Test vidéo pour Shadows of the Damned

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date de sortie: 23 juin 2011


http://www.gamekult.com/video/shadows-of-the-damned-test-en-video-10624311v.html


_________________________________________________
Un problème sans solution est un problème mal posé.
Albert Einstein
avatar

Dad
Admin fondateur

Messages : 43658
Date d'inscription : 18/12/2010

Dad

https://www.skywebforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Vidéo Shadows of the Damned

Message  Dad le Sam 25 Juin 2011 - 16:15

Né des restes du projet Kurayami avorté, Shadows of the Damned a de nouveau réuni le duo Suda51/Shinji Mikami pour une aventure bien barrée en termes d'ambiance, mais aussi très classique côté gameplay. Enfant bâtard de Resident Evil 4, du mythe d'Orphée et des délires potaches de Grasshopper Manufacture, le jeu arrive-t-il à reproduire le miracle de Killer7 ou n'a-t-il pas assez de cojones pour défier les Enfers ?

Le point faible des héros réside souvent dans leur entourage. Un traître parmi les amis, une brebis galeuse au sein de la famille ou une bien-aimée qui se fait prendre en otage sont autant de nids à emmerdes pour les grands hommes. Garcia Hotspur, chasseur de démons professionnel, est victime de la troisième option : sa blonde Paula a été enlevée par le seigneur des Enfers, un gaillard imposant nommé Fleming avec trois paires d'yeux et un goût prononcé pour la chair humaine. Pas du genre à se dégonfler face aux créatures démoniaques, notre tueur tatoué à l'accent latino va foncer tête baissé et flingue au poing vers le repaire infernal de son ennemi. Malgré le côté assez pleutre de son acolyte Johnson, un démon affranchi capable de prendre diverses formes, le duo va devoir affronter l'armée des ténèbres sans perdre la tête.

Bien que le scénario soit assez anecdotique et sans véritable surprise, le jeu pose dès le départ son ambiance à coups de crânes qui explosent en gros plan sous les balles de Garcia, de bestioles volantes qui évacuent des étrons-checkpoints, de répliques et d'images à haute teneur sexuelle, de têtes de moutons lumineuses et de portes gardées par des faciès de bébés pleurnichards. Sans gâcher la surprise, on peut dire que le reste du périple contient un tas d'autres éléments insolites, d'ennemis torturés et de délires visuels qui donnent une identité unique à Shadows of the Damned, même s'il faut apprécier l'esprit scato-sulfureux. Les doublages et surtout la bande-son hispanisante, composée par un Akira Yamaoka enfin libéré de Silent Hill, jouent aussi pour beaucoup dans le caractère du titre. Il faut dire que sans cette enrobage délirant et excessif, loin d'être inhabituel chez Grasshopper, il aurait nettement plus de mal à convaincre.

_________________________________________________
Un problème sans solution est un problème mal posé.
Albert Einstein
avatar

Dad
Admin fondateur

Messages : 43658
Date d'inscription : 18/12/2010

Dad

https://www.skywebforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum