Statistiques
Nous avons 2751 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Nicotatoo

Nos membres ont posté un total de 926717 messages dans 30204 sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Jalna
 
Ribelle
 
Sweety
 
Opaline
 
castor335
 
Dad
 
olivier
 
loreen.78
 
Tigibus
 
Yalla
 


L'Euthanasie

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Euthanasie

Message  GiiuLiia le Dim 2 Juin 2013 - 11:38

Bonjour sky  salu

Hier, j'ai regarder un téléfilms sur cette histoire, très émouvante. J'ai donc pensé à en faire un sujet.

flèche bleu L’euthanasie :

Définitions actuelles

L'euthanasie ne se définit pas par son moyen, puisqu'il peut y avoir euthanasie par une action directe telle qu'une injection létale ou simplement par omission de certains gestes relevant des soins fondamentaux, comme l'alimentation artificielle. Ce qui caractérise l'euthanasie est l'intentionnalité : provoquer le décès d'un individu, avec des circonstances précises : maladie sans espoir de guérison et souffrances intolérables.

flèche bleu L'affaire vincent Humbert :

Vincent Humbert (1981-2003) était un jeune homme devenu tétraplégique, aveugle et muet, après un grave accident de la route. Son affaire a soulevé de nombreux commentaires face à son désir de mourir, l'euthanasie étant interdite en France.
Après un grave accident de la route, le 24 septembre 2000, Vincent Humbert qui ne supportait plus cette vie sans espoir de guérison, entreprit de nombreuses démarches pour obtenir le droit d'être euthanasié. Il écrira au Président de la République d'alors, Jacques Chirac, auquel il demandera en-vain un «droit de mourir». Le 24 septembre 2003, la mère du jeune homme provoque le décès de son fils avec l'aide d'un médecin. Le jugement se conclut par un non-lieu en février 2006.

Chronologie

• 24 septembre 2000 : Vincent, un jeune pompier, est victime d'un grave accident de la route, le rendant aveugle, muet et tétraplégique mais gardant toute sa lucidité. Il est alors hospitalisé au centre hospitalier Hélio-Marin de Berck.
• 20 novembre 2002 : grâce à ses voies de communications fonctionnelles (ouïe et pouce droit), Vincent à l'aide de son animatrice Chantal rédige sa requête de « droit de mourir » au Président de la République, afin d'abréger ses souffrances et celles qu'il perçoit chez sa mère.
• 21 septembre 2003 : sa mère, Marie Humbert, annonce son intention de l'aider.
• 24 septembre 2003 : Marie Humbert passe à l'acte, lui donnant d'importantes doses de pentobarbital de sodium. Vincent Humbert entre dans un coma profond et est alors admis dans le service de réanimation du Dr. Frédéric Chaussoy. Marie Humbert est immédiatement arrêtée et placée en garde à vue.
•25 septembre 2003 : le livre de Vincent Humbert écrit par Frédéric Veille Je vous demande le droit de mourir est publié, il se vendra à 300000 exemplaires et une partie des bénéfices seront reversés à des associations. Marie Humbert est libérée de sa garde à vue.
•26 septembre 2003 : après discussion et accord avec la famille, Le Dr Chaussoy décide d'arrêter toute mesure de réanimation et d'injecter du chlorure de potassium, entraînant le décès de son patient.
• automne 2003 : Jean Leonetti, médecin et député des Alpes-Maritimes, est chargé par le Président Jacques Chirac et le gouvernement Raffarin d'une « Mission parlementaire sur l’accompagnement de la fin de vie », d'un projet de Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie déposé à l'Assemblée nationale le 26 octobre 20041.
• 13 et 14 janvier 2004 : le Dr. Chaussoy et Marie Humbert sont mis en examen, le premier pour « empoisonnement avec préméditation » et la seconde pour « administration de substances toxiques ». Les deux accusés ont toujours assumé leur acte et ont provoqué un débat éthique et législatif sur le thème de l'euthanasie, aboutissant à l'adoption d'un « droit à laisser mourir » par le parlement français en avril 2005. Un non-lieu a été délivré en février 2006 sur cette affaire par la juge d'instruction Anne Morvant.
• 24 septembre 2004 : Marie Humbert se bat avec l'association Faut qu'on s'active ! pour obtenir la dépénalisation de l'exception du suicide médicalement assisté en France. Elle lance ainsi une pétition : la « loi Vincent Humbert ». Celle-ci a recueilli près de 300 000 signatures de citoyens.
• La Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie n° 2005-370 est adoptée par l'Assemblée le 22 avril 2005. Sans introduire ni l'euthanasie ni l'aide au suicide, elle interdit l'acharnement thérapeutique, promeut les soins palliatifs et définit un cadre pour que le patient puisse solliciter l'arrêt de certains traitements.

------------------------------

 flèche bleu  Que pensez vous de l'euthanasie envers un humain?
 flèche bleu  Que pensez vous de cette histoire?
avatar

GiiuLiia
V.I.P.

Signe du zodiaque : Capricorne

Messages : 1360
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 27
Localisation : nord {59}

GiiuLiia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 13:56

Cette histoire, extrêmement poignante, aurait du remettre à l'ordre du jour le soucis de légiférer sur l'Euthanasie en France, mais non ... la seule chose qui reste autorisée, c'est l'arrêt des soins. C'est ainsi que dans le cas du jeune Humber, le seul droit sur sa vie qui lui était accordé, était de mourir de faim...

Il ne reste donc, aux malades incurables Français, que l'option d'aller finir leur vie dignement en Belgique.

La loi du 28 mai 20022 adoptée après deux ans de débats dépénalise l'euthanasie active. Celle-ci est définie dans la loi comme étant "l'acte, pratiqué par un tiers, qui met intentionnellement fin à la vie d'une personne à la demande de celle-ci".

L'acte d'euthanasie est autorisé sous trois conditions :

le patient doit être majeur (ou mineur émancipé), capable et conscient au moment de sa demande;
celle-ci doit être formulée de manière volontaire, réfléchie et répétée et ne résulte pas d'une pression extérieure;
le patient se trouve dans une situation médicale sans issue et fait état d'une souffrance physique ou psychique constante et insupportable qui ne peut être apaisée et qui résulte d'une affection accidentelle ou pathologique grave et incurable.

Le médecin qui pratique l'acte doit être volontaire, aucune personne ne peut être contrainte d'y participer.

La procédure à suivre par le médecin est strictement définie par la loi, complétée d'arrêtés d'application. Elle comprend l'information précise au patient quant à son état et aux possibilités de soins palliatifs, le respect des conditions imposées (voir ci-dessus), la consultation d'un deuxième médecin indépendant, et le respect d'un délai minimum d'un mois entre la demande écrite du patient et l'euthanasie.

La possibilité de rédiger devant témoins une déclaration anticipée, par toute personne majeure afin qu'il soit tenu compte de sa volonté, dans le cas où elle ne pourrait plus l'exprimer est prévue par un arrêté royal publié le 13 mai 20033.

Le médecin qui a pratiqué une euthanasie doit ensuite remettre un rapport à la « Commission fédérale de contrôle et d'évaluation » composée de médecins et de juristes qui examine le respect de la législation.

Mais, quant à l'application de la loi, Mgr André-Joseph Léonard, archevêque de Malines-Bruxelles déclarait en mai 2012 : « la Commission fédérale de contrôle est quasiment obligée de fermer les yeux sur des pratiques non conformes à la loi, et avoue d’ailleurs explicitement son impuissance à contrôler efficacement son application »4.

Dix ans après l'adoption de la loi, le Parti socialiste demande l'élargissement de la loi pour « aborder, sereinement et sans tabou, les cas des mineurs d'âge ou des personnes en état d'inconscience progressive »5. Un des experts auditionnés au Sénat fait valoir que l'euthanasie active est déjà pratiquée chez des mineurs, hors du cadre légal, au su de tous. Les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer font elles aussi l'objet de propositions d'extension de la loi source


Pour ceux qui ne sont plus capables de se déplacer, il ne reste que le recours d'un être aimant, qui risquera la prison, pour avoir répondu aux attentes des malades en fin de vie.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  GiiuLiia le Dim 2 Juin 2013 - 13:59

je suis d'accord avec toi. Beaucoup de personne sont en Etat de légume, comme ce jeune Humbert, et dans un cas comme ça, le mieux c'est de le faire euthanasier. marie Humbert a eu raison de se battre. Juste dommage que la loi n'est pas passer comme elle l'aurai voulu
avatar

GiiuLiia
V.I.P.

Signe du zodiaque : Capricorne

Messages : 1360
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 27
Localisation : nord {59}

GiiuLiia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 14:02

l'euthanasie un sujet sensible c'est une question difficile à traiter
il pourrait y avoir des débordements se débarrasser des vieux etc...
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 14:07

Avec toutes les loi, il peut y avoir des débordements, d'où l'importance de légiférer de façon sérieuse. Depuis 10 ans que la Belgique autorise l'Euthanasie, nous n'avons pas de retours de débordements, la France se croit-elle supérieure pour ne pas daigner baisser les yeux sur ce qui se fait de positif dans les autres pays ?
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Jalna le Dim 2 Juin 2013 - 14:24

Je pense en effet que si ça marche en Belgique pourquoi pas en France.

Sauf que c'est la France et son esprit un peu étroit sur les bords.Et c'est
bien dommage.

Dans la mesure ou les personnes en parlent clairement à leurs proches
ou réclament que l'on arrête là. Il n'y a pas à hésiter.


_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar

Jalna
Modératrice

Messages : 106190
Date d'inscription : 07/10/2011

Jalna

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 15:06

Tout à fait, et j'estime qu'on des droits légitimes sur nos propres vies.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Doug le Dim 2 Juin 2013 - 18:55

Parler d'un sujet complexe, à travers des affaires où l'on se contente d'instrumentaliser l'émotion me semble être le meilleur moyen de passer à côté des problématiques liés à l'euthanasie. En stipulant qu'on a le droit de provoquer la mort à des individus, beaucoup de questions se posent. Par exemple, comment évaluer le degré de necessité ? Si l'on invoque des cas incurables, ne pourrait-ce donc pas être vu comme une démission du secteur de la santé face à certaines pathologies ? Des arguments donc financiers ne pourraient pas prendre le dessus ?
Si l'on invoque le choix de la personne à vouloir mourir, comment définir si elle est bien consciente de son choix ? Elle pourrait être atteinte de maladies neurologiques.

Dadou a écrit:Avec toutes les loi, il peut y avoir des débordements, d'où l'importance de légiférer de façon sérieuse. Depuis 10 ans que la Belgique autorise l'Euthanasie, nous n'avons pas de retours de débordements, la France se croit-elle supérieure pour ne pas daigner baisser les yeux sur ce qui se fait de positif dans les autres pays ?

Non. Tu n'as pas de retour de débordements, nuance.
La loi en Belgique est loin d'être une réussite, pour la simple raison que l'on est incapable de mesurer le nombre d'euthanasies, et donc des débordements potentiels.
Un passage d'un rapport intéressant, que je cite :

Dès son premier rapport ainsi que dans les rapports ultérieurs, la Commission de contrôle fait un aveu
d’impuissance. Elle déclare en effet «ne pas avoir la possibilité d’évaluer la proportion du nombre d’euthanasies déclarées par rapport au nombre d’euthanasies réellement pratiquées». Or, l’objectif de sortir l’euthanasie de la clandestinité avait été en 2002 un argument de poids avancé par les personnes favorables à sa dépénalisation. Dès son premier rapport relatif aux années 2002 et 2003, la Commission s’était dite «consciente des limites du contrôle de l’application de la loi du 28 mai 2002 qu’elle est chargée d’exercer». «Il est évident», note-t-elle, «que l’efficacité de sa mission repose d’une part sur le respect par le corps médical de l’obligation de la déclaration des euthanasies pratiquées et d’autre part de la manière dont ces déclarations sont rédigées». C’est tout le problème d’un contrôle ex post effectué, après la mort provoquée du patient, sur la base de la déclaration du médecin. N’est-il pas illusoire de prétendre qu’un médecin se dénonce lui-même lorsqu’il n’a pas respecté les conditions légales ? Peut-on sérieusement imaginer qu’il se conforme scrupuleusement aux règles de forme dans le cas où il aurait méconnu une ou plusieurs règles de fond ?

source : http://www.ieb-eib.org/fr/pdf/euthanasie-belgique-10-ans-de-depenalisation.pdf
avatar

Doug
V.I.P.

Signe du zodiaque : Taureau

Messages : 1955
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27

Doug

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 19:04

dans cet article , j'ai rélevé un passage qui résume le fond de ma pensée : "L’aspect conflictuel est souvent issu d’un manque de tolérance quant à écouter l’Autre.
Certains s’arrogent le droit, le pouvoir, de décider à la place de l’Autre, lui volant son libre arbitre, sa libre décision, sa liberté en lui imposant leur façon de voir et de penser."

Ma vie m'appartient, et je trouve choquant, à notre époque, d'être obligé d'avoir pour seul recours en France, le suicide, pour mettre fin à une vie qui n'en est plus une.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  PsyKassos le Dim 2 Juin 2013 - 19:07

Dadou a écrit:Ma vie m'appartient, et je trouve choquant, à notre époque, d'être obligé d'avoir pour seul recours en France, le suicide, pour mettre fin à une vie qui n'en est plus une.

Quand on est hospitalisé, la vie appartient au corps médical et il a pour but de ne pas laisser mourir son client.

Cependant, beau travail Trichemire...
avatar

PsyKassos
V.I.P.

Messages : 498
Date d'inscription : 24/11/2011
Localisation : Error 404

PsyKassos

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 19:13

PsyKassos a écrit:
Quand on est hospitalisé, la vie appartient au corps médical et il a pour but de ne pas laisser mourir son client.

non, ma vie n'appartient à personne d'autre qu'à moi même et le corps médical a pour rôle de soigner. Quant il n'est plus capable de le faire, alors qu'il réponde aux attentes des patients.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  PsyKassos le Dim 2 Juin 2013 - 19:15

Dadou a écrit:non, ma vie n'appartient à personne d'autre qu'à moi même et le corps médical a pour rôle de soigner. Quant il n'est plus capable de le faire, alors qu'il réponde aux attentes des patients.

Tu ne peux pas affirmer que tu seras consciente dans ton choix.. L’hôpital n'est pas un lieu destiné au suicidaires..
avatar

PsyKassos
V.I.P.

Messages : 498
Date d'inscription : 24/11/2011
Localisation : Error 404

PsyKassos

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 19:21

L’hôpital n'est pas un lieu destiné à cultiver des légumes !

C'est pourquoi je tiens à ce qu'une législation soit mise en place, afin que mes volontés soient respectées.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Doug le Dim 2 Juin 2013 - 19:25

Dadou a écrit:, j'ai rélevé un passage qui résume le fond de ma pensée : "L’aspect conflictuel est souvent issu d’un manque de tolérance quant à écouter l’Autre.
Certains s’arrogent le droit, le pouvoir, de décider à la place de l’Autre, lui volant son libre arbitre, sa libre décision, sa liberté en lui imposant leur façon de voir et de penser."

Bien. Je n'ai pas vraiment l'expression d'avoir été écouté quand j'ai énoncé les différentes problématiques. A partir du moment où tu décides d'inscrire l'euthanasie dans la loi française, c'est le corps médical qui a le dernier mot... Donc parler à tout prix de libre-arbitre et de liberté n'est représentatif que d'une vision subjective.
Sinon il s'agit de suicide et c'est un tout autre sujet.

avatar

Doug
V.I.P.

Signe du zodiaque : Taureau

Messages : 1955
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27

Doug

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 19:53

Non, le suicide n'est pas un autre sujet, car c'est le dernier recours qu'ont de nombreuses personnes qui souffrent et que la médecine qui ne peut plus les soigner ne parvient pas non plus à soulager.

Il est lamentable, à l'heure actuelle de devoir en arriver la.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Jalna le Dim 2 Juin 2013 - 20:31

Pourquoi ne pas prendre en compte le désir de la personne lorsqu'elle
est encore en bonne santé, comme pour les dons d'organes, ou lorsque
l'on fait le choix de donner son corps à la science?

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar

Jalna
Modératrice

Messages : 106190
Date d'inscription : 07/10/2011

Jalna

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  Invité le Dim 2 Juin 2013 - 20:40

je suis tout à fait d'accord avec cette démarche.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  sarahetjade le Dim 2 Juin 2013 - 21:02

c'est un sujet très sérieux,et très difficile et douloureux pour le malade et pour sa famille.ça me serais très pénible de faire ce choix pour moi ou mon entourage.je suis sans mot tellement ça me peine

sarahetjade

Membre désactivé

Signe du zodiaque : Scorpion

Messages : 5690
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 59

sarahetjade

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  gaëllike le Dim 2 Juin 2013 - 22:06

Rien à ajouter à ce que tu dis Dadou , je partage entièrement ton opinion.
avatar

gaëllike

Membre désactivé

Signe du zodiaque : Poissons

Messages : 2413
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 57
Localisation : Normandie

gaëllike

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Euthanasie

Message  GiiuLiia le Dim 2 Juin 2013 - 22:31

Dadou a écrit:dans cet article , j'ai rélevé un passage qui résume le fond de ma pensée : "L’aspect conflictuel est souvent issu d’un manque de tolérance quant à écouter l’Autre.
Certains s’arrogent le droit, le pouvoir, de décider à la place de l’Autre, lui volant son libre arbitre, sa libre décision, sa liberté en lui imposant leur façon de voir et de penser."

Ma vie m'appartient, et je trouve choquant, à notre époque, d'être obligé d'avoir pour seul recours en France, le suicide, pour mettre fin à une vie qui n'en est plus une.

Tu résume entièrement ce que je pense. Notre vie nous appartient à NOUS et non au autres.
je suis d'accord avec le fait que Marie Humbert ai écouter son fils, il est libre maintenant.
Imaginer la souffrance pour lui, qui vivais paralyser entièrement, aveugle et muet, qui voudrais vivre comme ça? personne sans doute. Ils ne pouvais bouger que son pouce. c'est d'une tristesse. Et le pire, c'est que c'est faculté mental aller bien, il été conscients, il ce rendait compte qu'il était comme "légume", ça doit vraiment être infernal à vivre.

Je suis d'accord avec Dadou, nous seule devrions avoir un droit de vie ou de mort sur nous même. De quel droit un corps médical décide de NOTRE vie à NOUS? je ne suis pas d'accord avec ça.
avatar

GiiuLiia
V.I.P.

Signe du zodiaque : Capricorne

Messages : 1360
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 27
Localisation : nord {59}

GiiuLiia

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum