Statistiques
Nous avons 3150 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est darou8859

Nos membres ont posté un total de 1124214 messages dans 50733 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Que se passe-t-il dans le cerveau quand le cœur est brisé ? Impacts physiologiques du désamour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Que se passe-t-il dans le cerveau quand le cœur est brisé ? Impacts physiologiques du désamour

Message  Jalna le Jeu 31 Oct 2019 - 11:46

  Que se passe-t-il dans le cerveau quand le cœur est brisé ? Impacts physiologiques du désamour Femme130

Les ruptures difficiles nous laissent un sentiment de vide, de désolation, de confusion. Nous sentons le désamour comme si on nous avait arraché une partie de nous-même et il y a en effet de ça.

Des études scientifiques ont montré que les couples impliqués dans de longues relations développent des mémoires inter-connectées, transformant chaque individu en une partie d’un système duquel les deux personnes dépendent.

Quand la relation se termine, cette déconnexion est de manière traumatique. C’est comme si on nous avait amputé d’une extrémité et que le corps réagissait en recherchant partout cette dépendance apprise, tout comme le syndrome d’abstinence chez une personne qui est en manque d’une substance.

Tomber amoureux d’une personne est un processus affectif qui a de nombreux effets sur notre cerveau.

C’est pour cela que lorsque le moment de la rupture apparaît, il y a divers effets sur notre cerveau.

Pendant la phase de désamour, ce sont les mêmes zones impliquées dans la douleur physique qui s’activent. Il s’agit pourtant de douleur émotionnelle.

Les sentiments sont semblables aux vagues. Nous ne pouvons pas éviter qu’ils viennent jusqu’à nous, mais nous pouvons choisir ceux sur lesquels nous allons surfer.

Notre cerveau pendant le désamour
Diverses études montrent que les zones du cerveau qui s’activent quand une personne tombe amoureuse, qui provoquent un attachement et l’envie d’être avec l’autre sont les mêmes qui s’activent lors d’une rupture.

Cela signifie qu’en plus de la douleur vécue à cause de la situation, la personne peut continuer à ressentir un attachement certain à son ex-conjoint.

Le directeur du Centre pour la Neuroscience Cognitive et Sociale de l’Université de Chicago aux États-Unis, John Cacioppo, affirme que nous avons été conçus pour établir des liens émotionnels stables et lorsqu’ils se brisent, c’est très blessant car c’est toute la confiance en quelqu’un qui est détruite.

Les résultats d’autres travaux réalisés en lien avec des personnes qui se sentent effondrées après une rupture amoureuse montrent que le corps, lorsqu’il réagit face à la douleur, peut libérer les mêmes hormones que nous libérons lorsque nous nous sentons stressés. Des hormones qui peuvent affecter l’activité normale du système digestif ou du cœur.

Si nous avons traversé des situations similaires, vous savez que cela fait très mal mais que la vie continue. Les amis, les proches, les passions et les ressources de notre intérieur nous aideront à surmonter la situation.

La rupture, c’est comme tomber amoureux mais à l’envers. Les réactions au niveau neuronal provoquées par la passion romantique sont similaires dans les deux cas.

En savoir plus ...
Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 137269
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum