Statistiques
Nous avons 3137 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est jumper

Nos membres ont posté un total de 1130890 messages dans 50649 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Psychologie de la rancune : qu’est-ce qui se cache derrière les personnes rancunières ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Psychologie de la rancune : qu’est-ce qui se cache derrière les personnes rancunières ?

Message  Jalna le Ven 4 Oct 2019 - 19:52

  Psychologie de la rancune : qu’est-ce qui se cache derrière les personnes rancunières ? Femme124

Les personnes rancunières ont sans cesse entre les mains un morceau de charbon ardent. Elles attendent de pouvoir le lancer au moment où elles s’y attendent le moins sur les personnes qui les ont offensées. Cependant, celles qui finissent par se brûler, ce ne sont pas ces autres personnes. Mais bien elles-mêmes, à force de jouer aussi longtemps avec ce feu. Cette source de rage. De haine et de mal-être.

Même si à la lecture de ces quelques lignes vous vient sûrement à l’esprit une personne rancunière que vous connaissez ou avez connue par le passé, il y a un aspect qu’il ne faut pas négliger. Cette dimension et ce sentiment profond (sans doute auto-destructeur), ce ne sont pas uniquement les personnes qui ne savent pas pratiquer l’exercice sain du pardon qui les vivent. En réalité, ce sujet a sa profondeur, ses nuances et ses dimensions opposées vers lesquelles nous pouvons tous dériver à un moment ou à un autre de notre vie.

Ainsi, il faut dire qu’au-delà des apparences, nous sommes face à un type de sentiment très récurrent. Les personnes qui l’expérimentent, ce sont par exemple celles qui ont été blessées, abandonnées ou trahies par leur entourage familial. Celles qui en souffrent, ce sont celles qui ont été trompées dans leur relation affective. La rancune, c’est aussi cette sensation permanente qui habite chez ceux qui ont survécu à une guerre. Ou à un conflit armé. Comme nous pouvons le voir, ce sont des situations compréhensibles. Bien que malsaines d’un point de vue psychologique.

Malsaines, car la rancune se caractérise par un fait hautement nocif : la chronicité. Ce sont ces états angoissants qui durent dans le temps, et que l’on traîne derrière nous si bien qu’ils interfèrent dans d’autres domaines de notre vie. Notre humeur change, on n’arrive plus à faire confiance aux autres, nos attitudes varient et même notre manière de traiter ceux qui nous entourent s’en voit altérée. La rancune, c’est comme l’oxyde, elle s’étend et finit par fragiliser toute structure, toute identité.

Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 136913
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum