Statistiques
Nous avons 3165 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est melou17

Nos membres ont posté un total de 1127356 messages dans 51228 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Affaire des sondages de l'Elysée: Guéant, Buisson et d'autres anciens proches de Sarkozy renvoyés en correctionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Affaire des sondages de l'Elysée: Guéant, Buisson et d'autres anciens proches de Sarkozy renvoyés en correctionnel

Message  Jalna le Ven 30 Aoû 2019 - 10:49

  Affaire des sondages de l'Elysée: Guéant, Buisson et d'autres anciens proches de Sarkozy renvoyés en correctionnel 640x4750

L'ex-secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant, Patrick Buisson et quatre autres personnes sont renvoyés devant le tribunal correctionnel dans l'affaire des sondages de l'Elysée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

De quoi sont-ils suspectés?
Dans sa décision signée mardi, le juge d'instruction Serge Tournaire a ordonné un procès pour «favoritisme» et «détournement de fonds publics par négligence» pour Claude Guéant et l'ex-directrice de cabinet Emmanuelle Mignon. Ancien conseiller officieux de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson est pour sa part renvoyé pour «recel de favoritisme», «détournement de fonds publics» et «abus de biens sociaux». Deux autres anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy, Jean-Michel Goudard et Julien Vaulpré, sont aussi renvoyés pour «favoritisme», tandis que le politologue Pierre Giacometti et sa société Giacometti Peron, devenue No Com, le sont pour «recel de favoritisme».

Retour sur l'affaire
Cette enquête avait démarré en 2013 à la suite d'une plainte de l'association anticorruption Anticor, après un rapport de la Cour des comptes en 2009. Elle s'est concentrée d'une part sur des commandes passées par l'Élisée auprès d'instituts de sondages comme Ipsos, «en méconnaissance» des règles des marchés publics. De l'autre, elle s'est intéressée aux contrats noués, là aussi sans appels d'offres, avec les sociétés de Patrick Buisson (Publifact et Publi-Opinion) et de Pierre Giacometti. Publifact et Publi-Opinion sont renvoyés pour «détournement de fonds publics» et «recel de favoritisme». Ipsos l'est uniquement pour «recel de favoritisme».

Suite de l'article ...
Jalna

Jalna
V.I.P.

Messages : 137705
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum