Statistiques
Nous avons 3150 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est darou8859

Nos membres ont posté un total de 1124186 messages dans 50732 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le rôle des parents face aux peurs des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Le rôle des parents face aux peurs des enfants

Message  Jalna le Jeu 1 Aoû 2019 - 11:48

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’attitude des parents face aux peurs des enfants est l’un des multiples facteurs qui les produisent ou les entretiennent. En ce sens, la famille joue un rôle particulièrement important en tant que modèle et guide pour la gestion émotionnelle.

Diverses études, telles que Fredikson, Annas et Wik (1997), ont montré que les craintes et les phobies ont tendance à se manifester davantage dans certaines familles que dans d’autres. Mais pourquoi cela arrive-t-il ? Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte lorsque nous cherchons une explication. Nous pouvons dire que la transmission génétique et l’influence de l’environnement, en établissant certaines lignes directrices d’apprentissage, sont des moyens par lesquels les parents jouent un rôle important dans les peurs de leurs enfants. Approfondissons ce sujet.

« Beaucoup de choses dont nous avons besoin peuvent attendre, les enfants ne peuvent pas, c’est le moment, leurs os se forment, leur sang aussi et leurs sens se développent, nous ne pouvons pas leur répondre demain, leur nom est aujourd’hui. »

-Gabriela Mistral-

Comment les parents influencent-ils les peurs des enfants ?
Apparemment, la meilleure façon d’expliquer l’influence des parents sur les peurs de leurs enfants est basée sur la théorie des trois modes d’acquisition de la peur (Rachman, 1977). Voyons quelles sont ces trois façons :

Apprentissage vicaire ou observationnel : si un enfant observe ou est témoin d’une peur que ses parents ou ses proches expriment, il peut imiter ces réactions. Ou les modéliser face à des situations similaires. Par exemple, si une mère s’éloigne toujours des chiens par peur, ses enfants risquent d’adopter le même comportement.
Il existe des études qui déterminent que ce processus permet d’acquérir des craintes d’intensité subclinique ou plus modérée. Dans le cas des peurs ou des phobies les plus intenses, pour des raisons éthiques, il n’a pas été possible de les étudier chez l’homme, mais cela a été démontré en observant les réactions des animaux à certains éléments.

En savoir plus ....
Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 137263
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum