Statistiques
Nous avons 3150 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est darou8859

Nos membres ont posté un total de 1125185 messages dans 50900 sujets



Statistiques globales du forum
Derniers sujets
Mangez-vous un dessert après chaque repas ?
par olivier Aujourd'hui à 12:34

Les bavard(e) s
par olivier Aujourd'hui à 12:32

Bonjour - bonsoir
par yesterday Aujourd'hui à 12:09

La météo du jour
par yesterday Aujourd'hui à 12:08

Meilleur réalisateur
par Jules88 Aujourd'hui à 12:06

Quel est votre fruit préféré pour chaque saison ?
par Jalna Aujourd'hui à 11:08

A quoi penses tu ?
par Jalna Aujourd'hui à 11:03

Soirées karaoké
par Gmak Aujourd'hui à 10:53

Idées de sorties
par Gmak Aujourd'hui à 10:52

Sorcellerie
par Opaline Aujourd'hui à 10:46

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les petites phrases assassines des mères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Les petites phrases assassines des mères

Message  Jalna le Jeu 18 Juil 2019 - 11:16

Blessants comme des coups de poignard, ces mots, tant de filles les ont entendus… Simple maladresse, jalousie ? C’est la nature même de l’amour maternel qui est en cause. Avec ses ambiguïtés que les filles doivent apprendre à dépasser.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

“Oh ! encore une fille, pas de chance”
Le grand plaisir de ma mère, rapporte Murielle, c’est de raconter combien ma naissance l’a déçue : “Oh ! encore une fille, pas de chance”.

Ce n’est pas parce que mères et filles sont faites de la même étoffe que leurs relations sont forcément sans aspérités. Certaines petites phrases maternelles sont plus douloureuses que des coups. Et marquent davantage. Pourtant, elles sont énoncées avec le sourire, comme des plaisanteries anodines. Tant et si bien que la destinataire, la fille, reste paralysée, mais dubitative : sa mère lui a-t-elle ou non, lancé une "vacherie" ? Son cœur répond par l’affirmative, sa raison cherche la raison… et le sens des paroles maternelles.

“Ma pauvre, je te plaindrais si j’avais le temps”
Lorsque, sur les conseils de son thérapeute, Murielle a tenté d’expliquer à sa mère que son attitude ironique la faisait souffrir, celle-ci lui a répondu avec un regard innocent : « Ma pauvre, si j’avais le temps, je te plaindrais ! » Ou encore Emmanuelle : « Quand j’essaye de faire comprendre à ma mère que son attitude me blesse, elle me dit avec un petit sourire : “Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles.” Parfois, je me demande même si j’ai bien entendu, ou mal interprété ses propos. »

En savoir plus ....
Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 137446
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

  • 2

Nouveau ( par default ) Re: Les petites phrases assassines des mères

Message  Invité le Mar 23 Juil 2019 - 0:28

C'est méchant et blessant de prononcer de telles mots envers ses enfants, ils ne s'en sortiront pas indemnes. Des mères jalouses ça existe, malheureusement.
Anonymous

Invité
Invité



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum