Statistiques
Nous avons 3137 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est jumper

Nos membres ont posté un total de 1130880 messages dans 50646 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


L’erreur fondamentale d’attribution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) L’erreur fondamentale d’attribution

Message  Jalna le Ven 31 Mai 2019 - 11:48

  L’erreur fondamentale d’attribution Homme-22

Valoriser toute l’information à laquelle nous sommes confrontés quotidiennement est impossible. Cette observation est encore plus réaliste avec l’essor d’internet et des réseaux sociaux. Nous devons continuellement prendre des décisions, plus ou moins importantes, en nous basant sur l’information que nous avons à disposition ou que nous sommes en capacité de chercher.

En disposant d’une quantité d’informations trop importante et en n’ayant pas assez de temps pour l’analyser dans sa globalité, nous prenons normalement des décisions rapides basées sur des méthodes heuristiques. Ces dernières conduisent à la production de préjugés, comme l’erreur fondamentale d’attribution (Gilbert, 1989).

Egalement connue sous le nom de préjugé de correspondance ; comme son nom l’indique l’erreur fondamentale d’attribution affecte et déforme les attributions que nous faisons. Elle décrit en fait la tendance ou la prédisposition à surdimensionner ou survaloriser les dispositions ou motifs personnels internes lorsqu’il s’agit d’expliquer / d’attribuer / d’interpréter un comportement observé chez des individus, en donnant une moindre importance aux circonstances qui y sont associées.

L’expérience de Castro
Edward E. Jones et Keith Davis (1967) imaginèrent une étude afin de tester le fonctionnement des attributions. Concrètement, ils souhaitaient étudier la manière que nous avions d’attribuer à la critique une attitude défavorable. Présentons désormais l’expérience qui vous permettra d’y voir plus clair.

Au cours de l’expérience, les participants devaient lire des essais contre ou en faveur de Fidel Castro. Ensuite, ils devaient qualifier les attitudes des écrivains envers Fidel Castro. Les attributions qu’ils faisaient étaient les mêmes que celles qui étaient attribuées au contenu du texte. En fait, ils disaient que ceux qui écrivaient en faveur avaient une attitude favorable à Castro alors que ceux qui écrivaient contre ce dernier étaient contre lui.

Le résultat fut donc le résultat espéré. En pensant que les écrivains avaient écrit avec liberté, les attributions qui furent exprimées furent internes. Chacun écrivait en accord à ses croyances. En revanche, l’approche fut différente pour d’autres participants auxquels on affirma que les écrivains avaient écrit en faveur ou contre Castro par hasard.

Ils avaient joué à pile ou face et en fonction du résultat, ils devaient écrire pour ou contre Castro. Les chercheurs espéraient alors pouvoir identifier des attributions externes mais ce ne fut pas le cas, bien au contraire les attributions continuaient d’être internes. Si un auteur écrit en faveur, il est pour ; s’il écrit contre, il est contre. C’est indépendant des motifs qui l’ont mené à écrire. Le fonctionnement de notre esprit est étrange n’est-ce pas ?

Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 136910
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum