Statistiques
Nous avons 3123 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Louvely

Nos membres ont posté un total de 1125868 messages dans 49595 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Municipales 2020 à Marseille: Va-t-on vers une union de la gauche pour rafler le fauteuil de Gaudin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Municipales 2020 à Marseille: Va-t-on vers une union de la gauche pour rafler le fauteuil de Gaudin?

Message  Jalna le Sam 11 Mai 2019 - 11:53

 Municipales 2020 à Marseille: Va-t-on vers une union de la gauche pour rafler le fauteuil de Gaudin? 640x4500

Ils ont dégainé, sans attendre la fin du scrutin européen. A Marseille, le PCF a lancé un appel au rassemblement des « forces de gauche, syndicales, associatives et citoyennes » pour reconquérir Marseille aux prochaines élections municipales. Une union de la gauche, qui ne dit pas encore son nom, esquissée déjà début mars par un communiqué signé alors par huit partis de gauche, et qui dénonçait le manque de transparence dans la concertation sur le nouveau plan local d'urbanisme métropolitain. « Nous considérons qu’il y a une petite opportunité en 2020 de changer non seulement de politique mais de façon de gérer la ville », lance Jean-Marc Coppola, conseiller municipal PCF, conscient qu’il va falloir faire poids face aux forces en présence, en particulier les Républicains et le Rassemblement national.

« Il ne faut pas reproduire les erreurs du passé, il faut arriver à provoquer une alternative, changer de priorités et de méthodes », embraye Benoît Payan, chef de file du groupe socialiste au conseil municipal. Aussi a-t-il pris « de manière très positive » cet appel à se réunir début juin en vue de « définir les contours ou la méthode d’un projet rassembleur et progressiste pour Marseille ». « Je ne crois pas à un assemblage de logos ni à refaire l’union de la gauche, il faut aller plus loin, prend-il la peine de nuancer. Il faut être capable d’entendre ce qui se passe dans la ville. »

« Sortir Marseille des logiques nationales d’appareils »
Pour Jean-Marc Coppola, le drame de la rue d’Aubagne a en effet bouleversé l’échiquier de la mobilisation citoyenne, et l’échiquier tout court. « Auparavant, pense-t-il, cette mobilisation butait sur deux difficultés, d’abord l’absence de convergences entre les collectifs et leur grande défiance à l’égard de la politique. Il y a eu une prise de conscience qu’il faut un prolongement politique. La première chose à faire est de se rassembler autour d’un projet, pas d’une personnalité. »

Si une telle assertion ne plaira sans doute pas à tous les collectifs citoyens, elle est douce à l’oreille d’Olivia Fortin, qui anime Mad Mars, un « mouvement politique citoyen constitué de gens comme vous et nous »…. et convaincus qu’il est possible d’offrir une alternative progressiste à Marseille. « En face d’une situation marseillaise délabrée, à bout de souffle, la politique peut et doit pouvoir », martèle cette entrepreneuse qui s’est lancée dans « le rêve fou » de construire la convergence entre initiatives citoyennes et responsables politiques. Avec un credo : sortir Marseille des logiques nationales d’appareils. « Nous sommes reconnus comme un acteur par les responsables politiques et par les gens de la société civile qui viennent participer à nos réunions, affirme-t-elle. Aujourd’hui, le rapport de force s’inverse. »

Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 135813
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum