Statistiques
Nous avons 3112 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est amektura67

Nos membres ont posté un total de 1122977 messages dans 48947 sujets


Statistiques globales du forum

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le syndrome de Tinderella ou du flirt qui ne mène à rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Le syndrome de Tinderella ou du flirt qui ne mène à rien

Message  Jalna le Mar 7 Mai 2019 - 14:39

 Le syndrome de Tinderella ou du flirt qui ne mène à rien Homme-18

Le syndrome de Tinderella est issu de l’union de deux termes : Tinder et Cinderella. La psychologie a décidé de donner un nom aux personnes qui se limitent à profiter de la phase de flirt que leur permet de vivre ce type d’applications, mais sans jamais parvenir à concrétiser un rendez-vous. De cette manière, et lorsque qu’elles le décident, ces personnes ne finissent pas pratiquer le « Ghosting », c’est-à-dire la disparition sans donner d’explications…

Nous savons presque tous que l’amour à l’époque d’Internet met en fonctionnement de nouvelles pratiques et de nouvelles dynamiques qui ne passent pas inaperçues auprès des psychologues, des sociologues et des anthropologues. De nouvelles étiquettes et de nouveaux noms sont alors nécessaires afin de donner forme à de nouveaux schémas comportementaux qui, évidemment, n’étaient pas employés par les générations antérieures.

« Le syndrome de Tinderella naît de l’union de Tinder et Cinderella (Cendrillon en anglais) et correspond aux personnes qui préfèrent le flirt établi au travers de WhatsApp, sans donner le pas nécessaire pour concrétiser un rendez-vous. »

La réalité de cette pratique n’est ni bonne ni mauvaise, elle est uniquement différente. De nos jours nous avons beaucoup plus de possibilités pour connaître des gens et nous pouvons même être plus sélectifs lorsque nous cherchons notre partenaire. Nous sélectionnons des profils, nous faisons des recherches, nous comparons et nous faisons une sélection plus ou moins réfléchie afin d’espérer le fameux « match » tant attendu qui permettrait peu après une nouvelle étape : commencer à communiquer avec cette personne qui a attiré notre attention.

Pour beaucoup, ce n’est rien de plus qu’un marché divertissant. Ces applications pour draguer nous offrent l’opportunité de séparer l’amour du sexe et de rester uniquement avec ce dernier si cela nous fait plaisir. On peut également continuer nos efforts pour trouver une relation durable qui s’obtient parfois. En réalité, nous connaissons pratiquement tous de belles histoires qui ont commencé de cette manière.

Ces dernières années, des psychologues telles que Jenny Stallard et Emma Kenny, ont observé un autre type de dynamique qu’elles ont souhaité rendre visible à travers un nom frappant : les tinderellos/as. Ce sont des personnes qui n’arrivent jamais à concrétiser un rendez-vous, ces profils profitent uniquement du flirt et de l’intimité établis au travers des canaux virtuels…

Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 134927
Date d'inscription : 07/10/2011

Jalna

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum