Statistiques
Nous avons 3123 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Louvely

Nos membres ont posté un total de 1126133 messages dans 49636 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Elections européennes: Pourquoi ce scrutin n’intéresse pas grand monde?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Elections européennes: Pourquoi ce scrutin n’intéresse pas grand monde?

Message  Jalna le Sam 4 Mai 2019 - 11:42

 Elections européennes: Pourquoi ce scrutin n’intéresse pas grand monde? 640x4477

Tous les cinq ans, c’est la même rengaine : on se dirige vers un record d’abstention aux élections européennes. L’édition 2019, les neuvièmes au suffrage universel direct en France, ne fait pas exception. Les indices de participation calculés par les différents instituts de sondages varient entre 40 et 45 %. Soit autour du chiffre déjà enregistré en 2014 : 42,4 % des électeurs s’étaient rendus aux urnes. Si l’honnêteté nous oblige à rappeler que c’était un léger progrès par rapport au chiffre des élections de 2009, force est de constater que ça reste un petit pas.

Alors qu’on pourrait, quand même, s’attendre à l’inverse, certains instituts, comme Opinion Way, notent même que le désintérêt des électeurs va croissant pendant cette campagne. S’il reste trois semaines aux partis en lice pour inverser la vapeur, il y a tout de même des raisons structurelles.

Loin, loin, loin
La première et la plus évidente, c’est que contrairement au niveau national, « l’espace public européen est faible », juge Emmanuelle Reungoat, codirectrice du département de sciences politiques à l’Université de Montpellier. C’est-à-dire ? « Les acteurs traditionnels qui font que la campagne est active, les médias, les partis et les mouvements sociaux, ne sont pas très présents à l’échelle européenne », explique celle qui vient de publier Enquête sur les opposants à l’Europe, aux éditions du Bords de l’eau. Si l’Europe c’est loin pour les électeurs, c’est aussi que c’est loin pour les corps intermédiaires.

Pour les partis, particulièrement, Emmanuelle Reungoat pense que la responsabilité est plus grande pour les partis de gouvernement. « C’est une élection à la proportionnelle, il n’y a pas de vote stratégique, du coup on voit qu’il y a un vote de cœur chez les électeurs, qui ne se décident pas de la même manière que pour les autres élections. » Si on est l’électeur d’un grand parti, par exemple jadis le Parti socialiste, on aura moins de mal à voter écolo cette fois-ci. « La question européenne est aussi le révélateur des divisions des grands partis, du coup ils ont moins intérêt à en parler, ils partent plus tard en campagne et les médias suivent ce rythme », estime la maîtresse de conférences montpelliéraine.

Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 135860
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum