Statistiques
Nous avons 3131 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Clementine

Nos membres ont posté un total de 1128579 messages dans 50177 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les déclarations d'amour les plus insolites !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Les déclarations d'amour les plus insolites !

Message  Jalna le Mar 12 Mar 2019 - 10:17

Les déclarations d'amour les plus insolites ! Heart-10

Folles, insolites, drôles, romantiques, nous vous avons concocté un panel des déclarations d'amour les plus surprenantes ! Qui sait, peut-être vous inspireront-elles quelques mots doux pour votre cher(e) et tendre...

Lettre d’Edith Piaf à Marcel Cerdan
Edith Piaf et Marcel Cerdan se rencontrent aux Etats-Unis en 1948, alors que la chanteuse entame une tournée triomphale à New-York et que Cerdan prend du galon sur les rings américains. Le coup de foudre est immédiat. Cerdan étant un homme marié, leur liaison fait la une de la presse de l’époque. L’idylle se terminera par la mort tragique de Cerdan le 28 octobre 1949 dans un crash aérien. Il partait rejoindre Edith Piaf...

Cette amour inspire à la chanteuse de belles déclarations, en voici une...

Mon adoré,

J'ai tant de choses à te dire et puis tout se bouscule. Et je me rends compte à chaque fois que je termine une lettre, que j'avais encore mille trucs à écrire et que c'est encore une fois trop tard. La seule phrase que je n'oublie jamais c'est que je t'aime de plus en plus et que je suis complètement folle de toi. C'est vrai, mon adoré, je m'habitue de moins en moins à nos séparations et mon coeur se déchire à chaque fois un peu plus. Je t'aime si profondément, si fort dans moi, je suis imprégnée de toi et n'ai qu'une seule idée : te rendre heureux. Je serais capable de tout pour ton bonheur. Si tu savais les idées qui me traversent la tête, j'ai tant peur que tu aies de la peine à cause de moi, je ne veux jamais être une entrave à ton coeur. Quand je m'aperçois, mon amour, la place que tiennent dans ton coeur tes trois petits, j'ai envie de partir très loin me disant que peut-être un jour tu me seras reconnaissant de l'avoir fait. Ta vie est si solidement bâtie sur des choses que tu as voulues et construites toi-même, que des fois, j'ai des peurs atroces. Oh, chéri, Dieu m'est témoin que dans cette histoire, je ne demande rien et que je suis prête à tout sacrifier. Mais jusqu'à quand pourrons-nous vivre ainsi. Une lettre, un téléphone, une stupide coïncidence peut nous trahir et alors... ? Que deviendrons-nous ? Quelle sera ta réaction ? As-tu pensé à toutes ces choses ? Il le faut pourtant, car je ne veux pas qu'un jour tu me gardes une rancune de ce qui peut advenir ! Cela devient de plus en plus difficile pour nous et mon coeur tremble à chaque minute ! Je veux que tu penses à nous froidement, que tu regardes bien au fond de toi et savoir aussi les responsabilités à envisager au cas où... !

[...] Comment es-tu ? Je suis si inquiète, tu me fais trembler tout le temps. Peut-être en Amérique, allons-nous enfin être heureux. Chéri, je t'aime tant, tu ne peux savoir à quel point, tout au monde pour toi je ferais. Je me jette dans tes bras que j'adore, je t'appartiens, tout petit adoré que j'aime. Serre-moi fort contre ton coeur, empêche-moi de respirer et dis toi que rien au monde ne compte pour moi que toi, je te le jure sur ma voix, ma vie, mes yeux. Chéri, chéri, j'aimerais passer toute ma vie à tes pieds et te servir. Tu es si merveilleux et je t'admire tant. Momone et Loulou t'embrassent, quant à moi je te fais ce que tu veux. Moi petite.

Victor Hugo, grand poète du coeur
Parce que seuls nos grands poètes savent vraiment parler la langue de l'amour, laissons place à un monument de l'histoire de la poésie, Monsieur Victor Hugo dans le recueil Les Contemplations.

Je respire où tu palpites.
Je respire où tu palpites,
Tu sais ; à quoi bon, hélas !
Rester là si tu me quittes,
Et vivre si tu t'en vas ?

A quoi bon vivre, étant l'ombre
De cet ange qui s'enfuit ?
A quoi bon, sous le ciel sombre,
N'être plus que de la nuit ?

Je suis la fleur des murailles
Dont avril est le seul bien.
Il suffit que tu t'en ailles
Pour qu'il ne reste plus rien.

Tu m'entoures d'Auréoles ;
Te voir est mon seul souci.
Il suffit que tu t'envoles
Pour que je m'envole aussi.

Si tu pars, mon front se penche ;
Mon âme au ciel, son berceau,
Fuira, dans ta main blanche
Tu tiens ce sauvage oiseau.

Que veux-tu que je devienne
Si je n'entends plus ton pas ?
Est-ce ta vie ou la mienne
Qui s'en va ? Je ne sais pas.

Quand mon orage succombe,
J'en reprends dans ton coeur pur ;
Je suis comme la colombe
Qui vient boire au lac d'azur.

L'amour fait comprendre à l'âme
L'univers, salubre et béni ;
Et cette petite flamme
Seule éclaire l'infini

Sans toi, toute la nature
N'est plus qu'un cachot fermé,
Où je vais à l'aventure,
Pâle et n'étant plus aimé.

Sans toi, tout s'effeuille et tombe ;
L'ombre emplit mon noir sourcil ;
Une fête est une tombe,
La patrie est un exil.

Je t'implore et réclame ;
Ne fuis pas loin de mes maux,
Ô fauvette de mon âme
Qui chantes dans mes rameaux !

De quoi puis-je avoir envie,
De quoi puis-je avoir effroi,
Que ferai-je de la vie
Si tu n'es plus près de moi ?

Tu portes dans la lumière,
Tu portes dans les buissons,
Sur une aile ma prière,
Et sur l'autre mes chansons.

Que dirai-je aux champs que voile
L'inconsolable douleur ?
Que ferai-je de l'étoile ?
Que ferai-je de la fleur ?

Que dirai-je au bois morose
Qu'illuminait ta douceur ?
Que répondrai-je à la rose
Disant : « Où donc est ma soeur ? »

J'en mourrai ; fuis, si tu l'oses.
A quoi bon, jours révolus !
Regarder toutes ces choses
Qu'elle ne regarde plus ?

Que ferai-je de la lyre,
De la vertu, du destin ?
Hélas ! et, sans ton sourire,
Que ferai-je du matin ?

Que ferai-je, seul, farouche,
Sans toi, du jour et des cieux,
De mes baisers sans ta bouche,
Et de mes pleurs sans tes yeux !


_________________________________________________
꧁✿????╭⊱  ⊱╮????✿꧂

"Le grand art de la vie est la sensation de sentir que nous existons,même dans la douleur." George Gordon Byron.

"L'amour pour la nature est le seul qui ne trompe pas les espérances humaines." Honoré De Balzac.

" Le temps est comme un fleuve, il ne remonte pas à sa source." Antoine De Rivarol.

꧁✿????╭⊱  ⊱╮????✿꧂
Jalna

Jalna
Modératrice Générale en Chef

Messages : 136428
Date d'inscription : 07/10/2011


Revenir en haut Aller en bas

  • 2

Nouveau ( par default ) Re: Les déclarations d'amour les plus insolites !

Message  Invité le Mar 12 Mar 2019 - 20:01

J aime bien celle de Victor Hugo.
Anonymous

Invité
Invité



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum