Statistiques
Nous avons 3110 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est .zip

Nos membres ont posté un total de 1122696 messages dans 48889 sujets


Statistiques globales du forum

Connexion

Récupérer mon mot de passe


Je méprise, donc je suis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Je méprise, donc je suis

Message  Sweety le Sam 5 Jan 2019 - 10:11

Ils crachent dans la rue, vous rabaissent au bureau, dictent leur loi en amour... Ces nouveaux "délinquants sociaux" sont devenus légion ! "De l'adulte roi à l'adulte tyran" décrit comment naissent et (dys)fonctionnent ces égoïstes, intolérants à la frustration et imperméables aux critiques. Objectif : ne plus les subir !

L'enfant roi est cet être coercitif, doté d'une pseudo-maturité, capable de disserter sur n'importe quel sujet d'actualité (il regarde beaucoup la télé) mais pas d'apprendre ses leçons.
Matériellement gâté, vivant dans l'impunité, il accuse toujours l'extérieur, se démotive rapidement, réclame sans cesse du nouveau, décide des loisirs familiaux... mais n'est pas heureux.

L'adulte roi ressemble à sa version miniature... en pire. Lui aussi attribue aux autres la responsabilité de ce qui lui arrive de fâcheux. Emotif pathologique, il angoisse à la première adversité.

Le roi fait ce qu'il veut quand il veut. Derrière l'apparente éloquence de ses plaidoiries se cache une ignorance féroce, puisqu'il n'a jamais voulu se contraindre à apprendre.

. S'il lui arrive de rencontrer une réalité frustrante, il fera tout pour ne pas s'y soumettre. Ce refus de la contrainte le pousse donc à "procrastiner". Mais dès qu'il perd le contrôle, le voilà qui stresse ou se met en colère... "On ne naît pas roi, on le devient, insiste Pleux.

En couple, les adultes rois font naturellement des ravages. Inconstants, incapables d'amour (sinon d'eux-mêmes, ou pour ce que ça leur "rapporte"), ils veulent être reconnus, flattés, adulés.

Les reines ne sont pas en reste, qui aiment également de façon déroutante : "On les taxe volontiers d'allumeuses, mais c'est beaucoup plus banal que ça : elles désirent ce dont elles ont envie, et cessent d'aimer quand ça ne leur plaît plus.

A la maison, inlassablement exiger que la princesse ou le pacha assume sa part dans la logistique ou l'éducation des enfants. "Inutile de tenter de convaincre, il est temps d'obliger, d'exiger", même s'il est pénible d'avoir à rééduquer un conjoint mal élevé.

"Il y a une souffrance de vie chez ceux qui ont cru que le quotidien allait tout leur donner, admet Pleux.

Mais il n'y a aucune issue sinon leur résister, pour les empêcher de nuire." Et les forcer à quitter, enfin, leur insupportable moi grandiose.



                                                       L'article

_________________________________________________
L'homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible; il sait se plier mais pas se courber
Je méprise, donc je suis Bpanims-05
Sweety

Sweety
Co-Admin

Messages : 21888
Date d'inscription : 03/01/2018
Localisation : Auprès de mon brun

Sweety

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum