Statistiques
Nous avons 3130 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Gerko

Nos membres ont posté un total de 1128264 messages dans 50110 sujets



Statistiques globales du forum
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le cerveau des hommes voit-il les femmes comme des objets ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Le cerveau des hommes voit-il les femmes comme des objets ?

Message  Invité le Sam 8 Déc 2018 - 17:19

On a coutume de dire que « l'habit ne fait pas le moine », mais n'en déplaise à la sagesse populaire, les apparences influent bel et bien sur nos jugements. Et les choix vestimentaires, tout particulièrement. Ainsi, en 2015, le psychologue Ben Fletcher, de l'université d'Hertfordshire, au Royaume-Uni, a démontré dans une étude qu'il suffit qu'une femme manager mette une jupe un peu plus courte et détache son dernier bouton de chemisier pour qu'elle soit jugée moins compétente. Comment donc la simple vue d'un petit bout de chair dénudé peut-elle conduire notre cerveau à réviser son jugement ?

Pour vérifier son hypothèse, le chercheur a élaboré une expérience avec des collègues. Une vingtaine de volontaires devaient regarder des photographies de représentants des deux sexes habillés de façon classique (en jeans et t-shirt) ou en sous-vêtements sexy, tandis que leur activité cérébrale était mesurée par électroencéphalographie (EEG).
L'astuce a consisté à afficher les photos tantôt à l'endroit, tantôt à l'envers (la tête en bas et les pieds en haut). Les chercheurs ont notamment observé une onde électrique négative émise par le cerveau 170 millisecondes après la perception d'un visage ou d'une personne. Ils ont constaté que lorsque les modèles étaient habillés normalement, l'amplitude de cette onde (appelée N170) était plus élevée quand la personne était vue à l'endroit qu'à l'envers. Mais dès que les modèles étaient vêtus d'une tenue légère, l'activité cérébrale des observateurs était identique, que l'image soit inversée ou en position normale. Le cerveau serait donc sensible à l'inversion des photos seulement lorsqu'elles ne présentent aucune trace de sexualisation.





                                                                     L'article
Anonymous

Invité
Invité



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum