Statistiques
Nous avons 3031 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Kabul

Nos membres ont posté un total de 1072158 messages dans 42306 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Mer 12 Sep 2018 - 19:40

Amours et cerises..
-Te souviens-tu comme nous courrions  tels des amants dans les champs de blés .
 Criant la joie de vivre.
Te souviens-tu des cerisiers abritant nos  désirs ardents.
te souviens-tu mon cœur d'avoir goûter
la chair tendre d’un baiser cerise.
Te souviens-tu des jeudis de juillet

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Sam 15 Sep 2018 - 17:07

Un ressenti de l’intérieur
Les mots passent en moi ..mais ils sont pour toi…
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Sam 15 Sep 2018 - 17:52

SORTILÈGE
Sortilège qui parait être un instant qui ‘s’échappe
une volute qui naît et s’anéantit..
tu es  comme un serpent dont je recherche la morsure

j’obtiens le calme intérieur

A ta présence je retrouve une paix

une complète tranquillité

la patience s’installe , je contemple

j’acquiers le relief , la troisième dimension

là… je peux aller jusqu’à la prière

Mais voila…
comme rien ne dure!  il me faut recommencer

rechercher le paquet et…en rallumer une .
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Lun 17 Sep 2018 - 6:41

Les mots se couchent sous ma main ….

les blés mûrs se couchent sous le vent de l’été

espérant une moisson ,un glané

l’épi doré offre l’espérance.

Les mots se couchent a la caresse de la plume

un oiseau s’envole au dessus d’un champ de blé

dans le bleu de cet espace le chant de l’alouette……
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Lun 17 Sep 2018 - 7:01

Un coin de ciel bleu…

j’aperçois le paradis
en son centre  immense azur  entouré de jardins ,a ses pieds coule une source verdoyante et nourricière.

Là je viens m’étendre, chercher la douceur de vivre, j’écoute les oiseaux qui clament le bruit de l’eau.

Je pense a toi ma bien aimée, les fleurs me donnent ton parfum.

Je me sens si bien …une brise poétique émane des nuages …

Autant de formes me réjouissent  en un instant qu’autant de mondes imaginaires…

heureux d’être en toi , je te regarde ,si belle  ,ta chevelure de printemps, le vaste bleu de ton regard,

et…de sentir en moi ce cœur qui bat ,multitude de fois, mon aimée je te déclare mon amour

dans la brise d’un matin joyeux  te dis ... je t’aime ma vie.
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  Opaline le Lun 17 Sep 2018 - 11:02


Jolie poétique prose.   Wink

_________________________________________________
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. (proverbe amérindien)

avatar

Opaline
Modératrice

Messages : 42231
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Lun 17 Sep 2018 - 11:44

hello Opaline
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Sam 22 Sep 2018 - 17:38

Aimez…, une heure…un jour , un an , un siècle.
Mais aimez l’instant !
Dans cet instant d'amour jetez des mots,comme on jette du bon grain
Jetez des mots par poignées ….
Il faudra bien qu’il en germe un
qui aimera l’instant d’après.
Alors aimez
créez l'éternité..
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Dim 23 Sep 2018 - 15:00

Bonheur imaginaire
LE RUBAN BLEU
   
     Le vent chargé de parfums salé se faufilait bruyant a travers les roseaux ,l’orangé du soleil amerrissant dans la flaque du grand large, le mouvement des herbes ,des derniers oiseaux fuyant le crépuscule accompagnaient les pas et la silhouette vagabonde d’un homme.
Une impression d’ombre chinoise qui hante les dunes ,sorti de nulle part allant devant lui  le regard fixe vers un avenir invisible,marcheur du temps ,le chemin s’ouvre devant les jours solitaires de ce marcheur aux poils hirsutes,le feu du ciel disparaît.
Sur la plaine au loin un champ glané ne laissait pas de promesses pour le ventre creusé… seul , un pommier sur le versant ouest réjouis le regard de cet être venu traverser ces terres abandonnées.
La verdure et les bois emprisonnent la vue dans leurs taillis,le passage régulier des chèvres brouteuses de maquis facilitent la fuite a travers ronces et herbes folles .la douce couleur des fruits fait déglutir la gorge de l’homme ,d’un geste respectueux et avide la musette se voit remplie de quelques ronds parfums.
Sous le ciel flamboyant la vallée s’éloigne a la mesure des pas du voyageur.
la liberté éclate au fond de ses yeux pour se fondre dans la nature environnante,la joie déploie les ailes invisibles  de l’envie d’aller et d’aller encore plus loin vers le nord vers le haut des montagnes.l’envie pousse avec vigueur dans le coeur du voyageur.
Les jours et les nuits passent jamais il ne se lasse :rien ne s’oppose a son mouvement,demain quand le coq chantera ,une promesse de chemins ,de soleil lui donnerons la caresse de la liberté,mais pour l’instant a la chaleur d’un feu de bois la douce musique d’un vent léger sous la nuit étoilée berce ses rêves.
La joue un peu creuse ,la barbe courte lui donne un air venu d’un autre temps.Pour les gens qui le croisent il y a toujours a dire ou a penser ,mais lui ignore les regards noirs ,passe a travers sans les voir,il ne se nomme pas ne s’arrête pas. Parfois pour gagner le pain et le vin de l’amitié il travail dans les villages qui bordent son chemin,donnant la force de ses bras pour fendre le bois des anciens qui se réchauffent doucement devant l’âtre,aidant aux besoins du labour ,et des récoltes.le soleil au milieu du ciel lui donne énergie et courage
Pour marcher sur les chemins fruits et rus étanchent sa soif .La paix le transporte au loin derrière l’horizon ,dans ce pays de pierres et de vent un jour il trouva un petit village perdu dans le silence,soudain le chant étrange d’un oiseau paru lui dire  d’aller devant lui de traverser les monts sans perdre de temps! a nouveau,le chant de l’oiseau redevint celui qui siffle.Sans douter il prit la direction du vent.Les champs de blé,Les rivières  et les monts lui firent sentir la présence de l’été,le doux murmure de l’oiseau revint a son oreille un vent léger l’accompagnait sans que rien autour ne bougeât,la magie étendait un voile sur le paysage,au détour d’un petit bois bordé de fraîcheur il se reposa,mit sa musette sous sa tète  et,contemplant la cime des arbres il vit un visage émanant d’une rosée céleste ,a la douceur de cette vision il s’endormit …Le songe l’emportât sur ses ailes silencieuses, a travers les nuées il vit le monde, les mers les océans, il vit le chemin qu’il avait parcouru  il se senti libre et heureux comme un homme peut rêver,il vit aussi son corps qui dormait il le trouva seul et pour la première fois il éprouva le sentiment de solitude.La lumière de la vie lui remplit les yeux ,sur ces ailles invisibles il contempla le cosmos apparu hors du réel ,toute son âme fut inondée de lumière ses yeux virent le fondement même de la matière,il lui fut révélé le sens de son action ,de son avenir.
Dans un tourbillon sans mouvement il se réveilla ,un vague souvenir , rêve de soleil de vent;il se releva regarda autour de lui  repris son chemin ,rien ne laissait supposer que l’oiseau allait encore chanter sur sa route.Quelques jours plus tard  ayant parcouru chemins et villages il eut envie de pécher a l’ombre d’un vieux pont de pierres,le cours du ruisseau était calme ,profond,il sorti de sa musette un peu de fil enroulé sur un morceau de liège flanqué d’un hameçon, il trouva sous les pierres quelques larves,et de pécher il s’empressa !!!au raz de l’eau de  beaux poissons cachés sous les branches guettaient une proie facile ,l’instant était doux et serein la fraîcheur de l’eau ,l’ombre du pont effaçaient ses peines,il se senti  surveillé! soudain sur une branche a quelques centimètres au dessus de l’eau il vit un bel oiseau d’un bleu brillant! un autre pécheur était la.Celui ci dans une rapidité propre a l’éclair glissât a la surface de l’ eau évitant les obstacles pour attraper du bec un petit poisson d’argent  et disparaître dans le décors… la rondelle de liège courait a la surface  puis s’enfonça il tira sur le fil du bout des doigts la bataille dura un instant ,d’une main ferme attrapa son repas,  ,après avoir grillé son poisson quelques fruits finirent le festin.
A l’ombre d’un gros arbre il fit une sieste ,a son réveil en face de lui sur une branche ! l’oiseau magique se mit a chanter ,de son oeil luisant naquit une idée, une forme,une image, d’une ondée apparue a travers cette brume il aperçut un mur de pierres…
l se leva s’approcha du mur posa sa main sur cette image pour voir si elle était réelle ,il senti sous ses doigts que la pierre était bien vraie, il regardât le long du mur :celui ci était long , disparaissait derrière un bosquet, à un endroit le mur était assez bas pour permettre de voir de l’autre coté.Oubliant sa musette il regarda et voulu passer par dessus le mur! Son pied se posa dans l’herbe puis l’autre,une pierre en déséquilibre détourna son regard quand il l’eut remis en place se retournant pour avancer dans le pré: plus rien!!!rien de ce qui était ! rien de ce qu’il avait pourtant vu ! il se retourna encore , le mur avait disparu il s’aperçut que sous ses pieds il n’y avait plus d’herbe plus de champ tout autour de lui avait disparu.D’abord il ferma les yeux et les ouvrit a nouveau pour être sur de ne pas rêver:du néant nacré le chant de l’oiseau lui parvint ,sa mélodie lui donnât une direction ,la suivi du regard ,quand ses yeux fixes virent une couleur que jamais il n’avait vu ni ne connaissait l’existence .

cette couleur prit une forme de plus en plus précise; comme une fleur s’ouvre au matin pour donner au soleil l’éclat de sa beauté,un ruban a la couleur magnifique apparut en entier .Il le regarda le toucha presque du bout des yeux lorsque le chant de l’oiseau revint du fond du néant,ce chant cristallin pur lui donnât un frisson de joie le grand frisson celui qui secoue l’être tout entier, celui  la même qui le réveilla.Il ouvrit les yeux en grand pour sortir de son rêve  se redressa  autour de lui rien avait changé ni le mur ni les  prés;IL retourna de l’autre coté du mur ramassa sa musette,le soir tombait il reprit son chemin…mais n’oublia pas le ruban merveilleux apparu dans son rêve…. Des jours des nuits passèrent chaque matins il recherchait le chant mélodieux d’un oiseau disparu.
  La porte grinçât ,s’ouvrit sans peines,la pluie faisait ravage dans le jardin abandonné,des morceaux d’ardoise tombées du toit le vent maltraitant la fenêtre ,quelques feuilles mortes profitant du courant d’air s’engouffrèrent dans la pièce unique.L’hiver et son cortège dépouillé marquent la nature ,les éléments se déchirent pour laisser passer le froid,a l’intérieur une cheminée attend le feu.
le voyageur passa quelques temps  …ainsi l’hiver rétreci  de plus en plus pour laisser la place a la belle saison.depuis longtemps le voyageur avait repris sa route ,les premières fleurs enivrent les insectes :tout est printemps.

Au loin un clocher un village,sur le chemin un cheval tire un charrette sous sa casquette un vieil homme se cache ,assis il se laisse mener par l’animal, un regard humain invite le voyageur a prendre place le paysage défile le village ouvre ses portes  offre la fraîcheur de son eau.De ses mains vigoureuses l’étranger tire l’eau du puis et remplis la jarre de terre cuite cachée au frais dans la cuisine, »le toit a souffert » dit le vieux, »reste pour le réparer » un coin de la grange accueillera ton repos… A nouveau il échangea ses bras contre le pain et l’amitié, le temps passa ,les jours de travail aussi ,un matin le coq cria la présence du jour au fond de la grange le tas de foin remua la journée était joie ,dehorsl’eau fraiche du lavoir réveillat au reste,un bol de café avec de grosses tartines calèrent le ventre.Le toit était réparé , la musette remplie de lard fumé de pain, de noix .il repassa devant le lavoir pour mouiller son foulard ses mains plongèrent  dans l’eau froide,pendant que son esprit contemplait la couleur de l’eau ,la douceur de la mousse verdâtre du fond,il fut détourné de ses pensées par la présence subtile d’un souvenir:l’oiseau le bel oiseau était la ! posé sur une pierre usée par la main des femmes.Cette fois ci il ne chanta point,autour de lui une  aura bleuté très brillante paru s’amplifier ! quel était encore cet étrange sortilège?l’oiseau disparu. La fraîcheur de l’eau rappela le voyageur a la réalité.Dans son coeur retrouva le souvenir,d’ un geste il retira son foulard de l’eau,mis cette pièce fraîche sur sa nuque ,et, nouant sur sa gorge  d’un regard étourdi il vit sur la pierre la ou était l’oiseau un ruban ! un ruban de couleur magnifique ,mais cette fois il s’en approcha et posa sa main dessus,avec une lenteur religieuse il le déroula sur sa longueur.SA couleur incroyable,lui même n’avait jamais vu une telle beauté rien ne pouvait se comparer…
Dans sa main il garda le secret, parti de ce village le long du chemin il se demandât d’ou pouvait venir cet étrange cadeau… Arrivé aux croisement de plusieurs chemins il s’assit sous un arbre monumental dont l’ombre avait du soulager maintes pèlerins.A nouveau il voulu regarder son étrange don il chercha sur son coeur ,le ruban en sortant de sa chemise paru s’animer d’un étrange pouvoir!!! il entendit le chant de l’oiseau lui dire « prend une direction »et pars. Après quelques heures de marche au détour d’une route il rencontre un jardin hallucinant aux fleurs des paradis personne n’a jamais vu ce jardin ,personne n’a jamais vu non plus cette statue de pierre qui semble garder les lieux.Le voyageur entre dans ce jardin magique ou des chants d’oiseaux apparaissent,se dirigeant vers la statue ,voit au pied de la beauté figée  l’oiseau bleu qui semble lui dire « viens approches tu saura pourquoi je t’ai guidé jusqu’ici ».
Il regardât la statue de pierre et sorti de sa chemise le ruban magnifique.. sur les cheveux de pierre il fit un noeud ,dés cet instant il entendit le chant de l’oiseau bleu couvrir la terre entière! sentit une main dans la sienne la statue avait disparue!!! regardant a coté de lui ,celle qui lui tenait la main sa beauté son sourire, ,dans ses yeux il  découvrit l’amour .il devint si beau si pur ,il sut pourquoi il avait fait ce long chemin.
Ils sortirent du jardin merveilleux ,se tenant la main,il comprit que c’était elle qu’il recherchait depuis toujours,et qu’enfin il l’ avait trouvée,
Elle était belle comme la vie belle comme  les saisons lui était beau comme le ciel , ils firent le tour de la terre  se tenant la main ,ils étaient si beaux que le chant de l’oiseau bleu les fit devenir invisibles…
     La légende raconte: que parfois le long des chemins,par les belles journées de printemps on les aperçoit qui marchent main dans la main  sur les chemins de la vie.

  L’oiseau bleu est au fond de tes yeux,quand il chante ,l’amour transforme le regard… souviens toi de l’oiseau bleu.
Le bonheur.
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Lun 24 Sep 2018 - 15:56



par là sous les nuages Salazie , au fond en haut le piton des neiges 3000 m
et le coin de pêche .

avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Jeu 27 Sep 2018 - 7:42

hier balade en forêt..






Ciel bas , chemin étroits , lequel choisir , point de vue dans la brume dommage ,fleur petit arbre zembrozade  qui deviendra grand , kiosque sympa... liberté et tranquillité sur des chemins tordus ...eek
avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  kokoro le Jeu 27 Sep 2018 - 7:57



Bouffe simple

DIVERS coins


avatar

kokoro
V.I.P.

Messages : 957
Date d'inscription : 01/08/2018
Localisation : Île de la réunion

kokoro

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Si mon âme est un gâteau ,en voici les cerises ..

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum