Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  • 1

Nouveau ( par default ) Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  fifititi le Mar 10 Oct 2017 - 0:21

Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non Images?q=tbn:ANd9GcQ2Ehqg9_t44U2lMyfTg6eoQoTeNUQ8fPUQJeRkl3pcN8v7h3wg

La désobéissance civile est le refus assumé et public de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique par ceux qui le contestent, tout en faisant de ce refus une arme de combat pacifique. Le terme fut créé par l'américain Henry David Thoreau dans son essai La Désobéissance civile, publié en 1849, à la suite de son refus de payer une taxe destinée à financer la guerre contre le Mexique. Si la désobéissance civile est une forme de révolte ou de résistance, elle se distingue pourtant de la révolte au sens classique. La révolte classique oppose la violence à la violence. La désobéissance civile est plus subtile : elle refuse d'être complice d'un pouvoir illégitime et de nourrir ce pouvoir par sa propre coopération. Le principe même du pouvoir politique pourrait rendre possible l'efficacité de cette action.    

Wiki
fifititi

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 29822
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 58
Localisation : Lyon


Revenir en haut Aller en bas

  • 2

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  fifititi le Mar 10 Oct 2017 - 0:32

Je suis confronté tous les jours à un mystère,  oui véritablement à un grand mystère : Comment est-il possible que mes collègues de travail acceptent sans jamais le moindre signe de révolte leur servitude volontaire ? Suis je si différent d'eux moi qui refuse de dire oui à tout, qui refuse de façon obstiné une certaine forme de servitude ? Assurément je ne le pense pas. Certes contrairement à eux je n'ai pas peur et je ne crains pas la solitude qu'implique mon refus mais je ne suis pas non plus confronté à une répression féroce. Ainsi donc il est facile pour moi de dire non. Mais justement, puisque qu'il n'y a pas de répression pourquoi suis je le seul à vouloir obstinément dire non ?

Mais dans ma réflexion j'irais plus loin : Existe il une forme de prédisposition chez les individus à la servitude ? Prédisposition née de leur enfance, de leur éducation ou je ne sais qui d'autre ?

Quand pensez-vous ?
fifititi

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 29822
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 58
Localisation : Lyon


Revenir en haut Aller en bas

  • 3

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  fifititi le Mar 10 Oct 2017 - 0:36

“L'oppresseur ne se rend pas compte du mal qu'implique l'oppression tant que l'opprimé l'accepte.”

Henry David Thoreau / La Désobéissance civile
fifititi

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 29822
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 58
Localisation : Lyon


Revenir en haut Aller en bas

  • 4

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  lepuisatier le Mar 10 Oct 2017 - 10:37

@fifititi a écrit:

Mais dans ma réflexion j'irais plus loin : Existe il une forme de prédisposition chez les individus à la servitude ? Prédisposition née de leur enfance, de leur éducation ou je ne sais qui d'autre ?

Quand pensez-vous ?

Votre sujet est complexe, intéressant mais complexe. Vous parlez de prédisposition, je suppose que vous pensez à une prédisposition génétique, une nature pour infléchir ou obéir ? Un sujet qui se rapproche dans ce cas de celui de la dominance et du dominé. Il y a aussi le conditionnement, et l'acquis qui interviennent dans les rapports hiérarchiques  entre les individus, si vous voulez qu'on creuse davantage, il sera nécessaire de mettre en plan les secteurs que vous voulez observer, mais rapidement, on peut répondre que toute situation à laquelle on n'est pas plus ou moins préparé suscite de notre part une réaction de défense et de résistance, notre capacité de résister est probablement déterminée en grande partie par un "potentiel" naturel hérité, mais je ne pense pas que les "données" génétiques ne sont pas "dépassables". Un ""bon"" conditionnement, comme ceux que l'on administre dans certains corps militaires démontrera sûrement que l'on peut changer (peut-être pas le fond naturel) le comportement, le seuil de tolérance à beaucoup de choses, l'endurance, le courage, la ténacité, l'agressivité, etc etc etc.


Dernière édition par lepuisatier le Mar 10 Oct 2017 - 10:51, édité 1 fois
lepuisatier

lepuisatier
Membre

Signe du zodiaque : Taureau

Messages : 129
Date d'inscription : 14/08/2017
Age : 65


Revenir en haut Aller en bas

  • 5

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  Opaline le Mar 10 Oct 2017 - 10:44


ça me fait penser à l'obéissance absolue due à son supérieur gradé dans le cadre militaire à laquelle jamais je n'aurais pu me soumettre, caricaturée (et encore, pas si sûr) dans la chanson de Greame Allwright que vous connaissez sûrement dont voici les paroles :

Jusqu'à La ceinture ♪

En mil-neuf-cent-quarante-deux,
Alors que j'étais à l'armée,
On était en manoeuvre dans la Louisiane
Une nuit au mois de mai.
Le capitaine nous montre un fleuve
Et c'est comme ça que tout a commencé.
On avait de la flotte jusqu'aux genoux
Et le vieux con a dit d'avancer.

Le sergent dit : "mon capitaine,
Êtes-vous sûr que c'est le chemin ?"
- Sergent, j'ai traversé souvent
Et je connais bien le terrain.
Allons, soldats, un peu de courage !
On n'est pas là pour s'amuser".
Y'en avait jusqu'à la ceinture
Et le vieux con a dit d'avancer.

Le sergent dit : "on est trop chargé.
On ne pourra pas nager".
- Sergent ne sois pas si nerveux.
Il faut un peu de volonté.
Suivez-moi : je marcherai devant.
Je n'aime pas les dégonflés".
On avait de la flotte jusqu'au cou
Et le vieux con a dit d'avancer.

Dans la nuit, soudain, un cri jaillit,
Suivi d'un sinistre glou-glou
Et la casquette du capitaine
Flottait à côté de nous.
Le sergent cria : "retournez-vous.
C'est moi qui commande, à présent".
On s'en est sorti juste à temps.
Le capitaine est mort là-dedans.

Le lendemain, on a trouvé son corps
Enfoncé dans les sables mouvants.
Il s'était trompé de cinq cents mètres
Sur le chemin qui mène au camp.
Un affluent se jetait dans le fleuve
Où il croyait la terre tout près.
On a eu de la chance de s'en tirer
Quand le vieux con a dit d'avancer.

La morale de cette triste histoire,
Je vous la laisse deviner
Mais vous avez peut-être mieux à faire.
Vous ne vous sentez pas concernés
Mais chaque fois que j'ouvre mon journal,
Je pense à cette traversée.
On avait de la flotte jusqu'aux genoux
Et le vieux con a dit d'avancer.
Y'en avait jusqu'à la ceinture...
Etc..."


Opaline

Opaline
V.I.P.

Messages : 45119
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises


Revenir en haut Aller en bas

  • 6

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  dany06 le Mar 10 Oct 2017 - 11:00

Si c'est une sorte d'insoumission à une autorité supérieure quand on juge qu'il y a danger à obéir, alors oui, je suis pour!
Et quand tu dis fifi qu'étant seul à ne pas te soumettre dans certaines situations, et n'ayant jamais subi de répression, on peut comprendre que tu t'interroge sur le comportement de ceux qui obéissent bêtement.
dany06

dany06
V.I.P.

Signe du zodiaque : Gémeaux

Messages : 6823
Date d'inscription : 31/01/2016
Age : 63
Localisation : PACA


Revenir en haut Aller en bas

  • 7

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  marcaurele le Mar 10 Oct 2017 - 11:24

@Opaline a écrit:
ça me fait penser à l'obéissance absolue due à son supérieur gradé dans le cadre militaire à laquelle jamais je n'aurais pu me soumettre,


Cette notion d' obéissance absolue à qui que ce soit n' existe plus dans les armées modernes, partant du prinicipe que nul n' est à l' abri d' une connerie même s' il est galonné jusqu' au coude lol!
marcaurele

marcaurele
V.I.P.

Signe du zodiaque : Bélier

Messages : 16905
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 48
Localisation : blésois adopté


Revenir en haut Aller en bas

  • 8

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  Opaline le Mar 10 Oct 2017 - 11:29


Je savais que tu réagirais à ce que j'ai écrit et j'attendais de te lire à ce sujet. Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non Wink111

C'est vrai ? Il est dorénavant possible de contester l'ordre donné par un supérieur hiérarchique ? ça doit cependant être très mal vu, je présume !
Opaline

Opaline
V.I.P.

Messages : 45119
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises


Revenir en haut Aller en bas

  • 9

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  Invité le Mar 10 Oct 2017 - 11:31

@fifititi a écrit:Je suis confronté tous les jours à un mystère,  oui véritablement à un grand mystère : Comment est-il possible que mes collègues de travail acceptent sans jamais le moindre signe de révolte leur servitude volontaire ?
peut être est ce du au fait que eux ne voient pas de servitude dans un travail qu'ils ont choisi et qui leur convient. Tu dis toi même que tu t'opposes systématiquement à tout, donc peut être vois tu de la servitude la où il n'y a que des contraintes logiques, liées à un emploi ...
Anonymous

Invité
Invité



Revenir en haut Aller en bas

  • 10

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  marcaurele le Mar 10 Oct 2017 - 11:34

@Opaline a écrit:
Je savais que tu réagirais à ce que j'ai écrit et j'attendais de te lire à ce sujet.

C'est vrai ? Il est dorénavant possible de contester l'ordre donné par un supérieur hiérarchique ? ça doit cependant être très mal vu, je présume !

Contester pour le plaisir de dire non est effectivement mal vu mais demander des explications complémentaires ou, mieux, proposer des alternatives au problème, c'est accepté sauf chez certains esprits particulièrement obtus
marcaurele

marcaurele
V.I.P.

Signe du zodiaque : Bélier

Messages : 16905
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 48
Localisation : blésois adopté


Revenir en haut Aller en bas

  • 11

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  Invité le Mar 10 Oct 2017 - 11:40

@marcaurele a écrit:
Contester pour le plaisir de dire non est effectivement mal vu mais demander des explications complémentaires ou, mieux, proposer des alternatives au problème, c'est accepté sauf chez certains esprits particulièrement obtus
voila, c'est tout à fait ça. dans toutes les équipes que j'ai eu, il y en a toujours eu, au moins un, qui n'était jamais content, comme si, effectivement, c'était un plaisir de contester... c'est vraiment plus agréable de travailler avec des personnes qui, si elles ne sont pas satisfaites de quelque chose, proposent une alternative. Au moins la, c'est constructif Wink
Anonymous

Invité
Invité



Revenir en haut Aller en bas

  • 12

Nouveau ( par default ) Re: Débat : La désobéissance civile ou comment apprendre à dire non

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum