Statistiques
Nous avons 3031 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Kabul

Nos membres ont posté un total de 1072162 messages dans 42307 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Graffitis

Page 21 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Opaline le Jeu 26 Oct - 0:12


J'ai bien aimé ton vieil homme et l'amer...

Opaline
Modératrice

Messages : 42231
Date d'inscription : 28/02/2011

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Tigibus le Jeu 26 Oct - 0:14

Te raccroche pas aux branches, va...

confu
avatar

Tigibus
V.I.P.

Messages : 7934
Date d'inscription : 11/04/2017
Localisation : Bourcefranc-le-Chapus

Tigibus

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Opaline le Jeu 26 Oct - 0:16


Comm' ça ?

En fait ton texte est parsemé de p'tites choses que j'aime bien, dont ce vieil homme et l'amer.    Wink

_________________________________________________
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. (proverbe amérindien)

avatar

Opaline
Modératrice

Messages : 42231
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Tigibus le Jeu 26 Oct - 0:18

Coup de chance !

smack Opaline.
avatar

Tigibus
V.I.P.

Messages : 7934
Date d'inscription : 11/04/2017
Localisation : Bourcefranc-le-Chapus

Tigibus

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Opaline le Jeu 26 Oct - 0:22


La relecture est plus plaisante encore que la première lecture. fleurs

_________________________________________________
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. (proverbe amérindien)

avatar

Opaline
Modératrice

Messages : 42231
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Tigibus le Sam 16 Déc - 23:14

La pendule et le brocanteur.

L'endroit est sombre, encombré jusque dans sa lumière par les ombres fantômatiques de créatures immobiles qui semblent guetter le visiteur. En passant au milieu j'ai l'impression d'être observé, d'être scruté. Bien sûr, devant un buste on a souvent cette sensation que le visage nous suit du regard. Mais là, c'est un peu comme si je dérangeais une réunion de famille ou comme si je rentrais dans un bar et que les conversations s'arrêtaient subitement. Comme si on n'entendait plus que les regards qui se tournent... Devant un tel fatras de meubles, on ne sait plus où donner des yeux. L'atmosphère est oppressante. Même la poussière a une odeur d'encaustique...
Un confiturier me fait face fièrement, à côté d'une armoire de style, chargée de marquetterie et d'histoire, de moulures et d'une fine trace d'humidité sur l'un de ses angles. Il y a des oeuvres d'art. Il y a aussi des objets qui ne sont ni oeuvre ni art. Mais ils sont là, présents et absents à la fois.

Certains de ces meubles sont arrivés ici comme dans un purgatoire, une sorte d'antichambre. En fait, ce serait un peu comme un hub d'aéroport pour voyageurs en transit, sortis d'un avion pour repartir dans un autre vers un ailleurs aléatoire. Et pour beaucoup ce voyage a laissé des marques, cicatrices sur leur bois brut qu'ils emporteront avec eux dans leur futur voyage. Oui, certains de ces meubles sont arrivés ici pour repartir. D'autres sont arrivés pour y mourir. Comme les voyageurs dans un aéroport ou sur un quai de gare, il y a ceux qui partent pour arriver, et il y a ceux qui partent pour partir...

Dans ce vaste bric-à-brac il y a des milliers d'heures de travail d'un obscur créateur perdu dans un quelconque atelier. J'ai toujours été fasciné par les vieux meubles, par ces savants et mystérieux assemblages de planches, de panneaux, de pièces auxquels un artiste parvenait à faire prendre forme. Il y a des milliers d'heures de travail. Il y a aussi des milliers d'années de compagnons de vies. Des milliers de rires, de pleurs, de drames et de joies ont dû s'imprimer sur les façades massives, et les placages superficiels.

Et alors je m'arrête devant toi, la vieille pendule fatiguée au cadran désabusé. Tu fais piteux effet à côté de ta fière amie, brillante et robuste ! Et je t'effleure de la main, comme si au travers de ce contact tu allais pouvoir me raconter ton histoire, de ta naissance chez un ébéniste bienveillant à ta vie de pendule égrenant imperturbablement tes tics et tes tacs jusqu'à ton arrivée ici par un obscur concours de circonstances. Ton histoire, mais aussi ce que tu as vu, ce que tu as vécu. Qui t'a regardé ? Qui est passé à côté de toi en t'admirant ou au contraire sans te voir, comme on évite un obstacle ? Combien d'enfants ont joué autour de toi ou se sont cachés derrière ? Combien de cris ? Combien de joies ? Combien de larmes ? Tu en aurais, des choses à dire ! Observateur silencieux de l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus intimement beau ou alors hideux.

Je suis comme toi, tu sais. Comme ta patine entamée, tes coins ébréchés et tes griffures, marqué d'autant d'écailles que de chemins parcourus et dont les souvenirs se sont effacés, inexorablement avalés par les sables du temps. Je suis comme cette vieille pendule, se dressant, paraissant inaltérable, mais dont le balancier s'est arrêté depuis longtemps. Les heures s'écoulent, se dépouillant de ce que nous n'avons pas été, de ce que nous n'avons pas vu, de ce que nous n'avons pas combattu... Ces entailles, ces trous sont les témoins silencieux de la longue histoire de nos victoires et de nos échecs. Ce sont les mêmes témoins que les rides qui barrent mon front ou serpentent sur mon visage.

On se ressemble, tu sais. Tu en as vu partir, des proches, des amis, des compagnons d'infortune ! Les uns vers une hypothétique terre promise, les autres vers les flammes comme destination finale d'un dernier voyage sans retour. Tu n'oses plus la nuit, d'ailleurs, regarder ceux qui te quitteront demain. Ni même écouter les craquements de leurs os ou les grincements de leurs charnières dans la nuit sombre. Tu fermes les yeux, ta porte, et tu tires le rideau sur leurs ultimes suppliques. On se ressemble... J'en ai tant vu partir !

En te parcourant avec plus d'attention, je les aperçois finalement. Ce carré de placage grossier venu en camouflage, comme une pièce de tissu de couleur différente nonchalamment reprisée sur un pantalon de clown triste, ou cette fêlure profonde à peine masquée d'une vulgaire pâte à bois... "Sacré filou, ce brocanteur ! Tu es maquillée comme une voiture volée !" Plaies béantes mais cachées, cicatrices recouvertes de fard comme les portes du placard aux sorcières dont on voudrait jeter la clé, mais sans y parvenir. Une main sale que l'on insère dans un gant de chevreau devient belle et attirante. Mais elle reste une main sale... Je ne compte plus celles que je cache, dont je garde jalousement le secret et que les autres n'imaginent même pas, mais qui se rappellent à moi parfois dans le long silence d'une nuit d'insomnie.

En ouvrant ta porte au hublot vitré, je finis par distinguer tes aiguilles en fer forgé. Celles qui faisaient ton orgueil et ton charisme dans un temps révolu. Comme des souvenirs devenus honteux tu les as cachées au fond de toi pour ne plus jamais les ressortir sinon qu'au travers de tourments de ta mémoire, parfois. De toutes façons, ça faisait longtemps déjà que tu ne donnais plus l'heure. Je te les remettrai et je les fixerai. En fait, avec toi, c'est aussi le temps que j'achète... Tu sais, à mon âge et dans ma situation, le temps il vaut mieux s'en faire un ami ! Avec toi, il se figera et nous laissera prolonger encore un peu cette éternité que nous avons à partager. "Sur les mondes détruits, le temps dort, immobile..."
Je t'installerai confortablement en face de mon fauteuil. Nous en avons, des choses à nous dire ! Silencieusement, en murmurant du bout des yeux...
- Alors ? dit-il.
Je ne me suis pas rendu compte qu'il s'était rapproché, le vieux filou !
- C'est exactement ce que je cherchais !
avatar

Tigibus
V.I.P.

Messages : 7934
Date d'inscription : 11/04/2017
Localisation : Bourcefranc-le-Chapus

Tigibus

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  teatree le Dim 17 Déc - 18:46

Merci Tigibus pour ce petit moment de pur bonheur d'écriture avec un arrière goût doux/amer/mélancolique.

C'est très beau.
avatar

teatree
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 3258
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 58
Localisation : A l'Ouest mais dans le Sud

teatree

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Tigibus le Mer 28 Fév - 19:58

Cher journal


Wish List



Cher journal,

Ma copine Eglantine, elle m'a montré un truc marrant ! Un journal, avec dedans une liste de toutes les choses qu'elle aimerait faire dans une deuxième vie ! Non, non ! Pas dans celle-ci ! Dans une prochaine...
C'est bizarre, mais ça a l'air cool ! Ca ne m'était jamais venu à l'esprit. Je croyais que des vies, on en avait qu'une. Et que c'est pour ça qu'elle était parfaite...

Elle a pas eu une vie facile, Eglantine. Elle a surtout vécu pour les autres. Et maintenant qu'elle peut faire ce qu'elle veut, elle n'est pas sûre d'avoir le temps de tout accomplir dans cette vie-ci. Alors elle a fait ça ! Un peu comme on fait sa liste de commissions, quoi ! Des fois que sa route s'arrêterait au rayon des saucissons à la découpe. Comme ça elle saurait où la reprendre, plus tard.

J'ai décidé d'en faire une aussi ! C'est pas que j'aie pas d'idée pour cette vie-ci ! Mais quelque fois que j'en aie oublié, ce serait trop bête...

Alors moi, dans une deuxième vie, je voudrais être une aurore boréale. Ou un chewing gum collé sous une table. Je ne sais pas encore...
Dans une deuxième vie, je remplacerai les métros par des trombones à coulisses. On ira beaucoup moins vite, c'est sûr, mais on aurait beaucoup plus de temps pour écouter les musiciens de rues.
Dans une deuxième vie, j'entamerai ma baguette de pain par l'autre bout. Histoire de voir les choses différemment. Et puis que ça ne soit pas toujours le même croûton qui trinque.
Dans une deuxième vie, je ferai pipi dans l'évier de la cuisine. Comme ça... Parce que dans cette vie-ci, ça se fait pas.
Dans ma deuxième vie, les loups seront végétariens. Comme ça je pourrai laisser mon mouton de compagnie se promener en toute tranquillité dans le jardin. Ah oui ! Parce que dans une deuxième vie, j'aurai un mouton de compagnie. Je l'avais pas dit, déjà ?
Dans une deuxième vie, je voudrais escalader le Mont Blanc. Mais celui qui a sur ma crêpe, hein ? L'autre, c'est trop difficile ! Et dans ma deuxième vie, je ne voudrais pas trop me fatiguer.
Dans une deuxième vie, je voudrais que les médecins, ils aient l'obligation de guérir leurs patients. Ou bien alors de mourir avec eux... Et ça serait valable aussi pour Pôle Emploi, pour le gouvernement. Moi, quand je fais un exercice de calcul, on me demande que le calcul soit juste. Pas que ça soit à peu près bon. Et puis Eglantine, ça ne l'a pas aidée, que les médecins, Pôle Emploi et le gouvernement aient fait de l'à-peu-près. S'ils avaient eu un peu plus d'obligations, elle n'aurait peut-être fait de liste...
Par contre, dans une deuxième vie, je voudrais que les choses se passent dans le même ordre chronologique que dans la première. En commençant par la naissance, par exemple. Parce que si la mort était placée avant la naissance, ce serait chiant, la vie ! Ensuite, j'irai jouer au mini-golf au col du Haut-Jacques. Mais dans ma deuxième vie, Ostende sera juste à côté de Montrouge ! Et puis on construira les villes à la campagne ! Comme ça, avec Annabelle, on habitera au milieu des champs, avec les lapins, les crapauds et les punaises. Comme elle sera contente, Annabelle, je suis sûr qu'elle me donnera l'autorisation de faire pipi dans l'évier...
Dans ma deuxième vie, j'enlèverai les heures d'arrivée à l'école, pour les remplacer par des heures de sortie.
Après, j'irai jouer au paintball dans le Sahara. Et puis j'irai à l'église pour demander au petit Jésus s'il ne pourrait pas me changer la couleur de ma Fiat Punto. Je jouerai du violon de la main droite, au football du pied gauche, du piano à quatre mains, mais comme un pied...

Peut-être même que j'entamerais une liste pour dans une troisième vie...
avatar

Tigibus
V.I.P.

Messages : 7934
Date d'inscription : 11/04/2017
Localisation : Bourcefranc-le-Chapus

Tigibus

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Opaline le Jeu 1 Mar - 12:35


Mais où va-t-il chercher tout ça !!    

eek

_________________________________________________
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. (proverbe amérindien)

avatar

Opaline
Modératrice

Messages : 42231
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  teatree le Jeu 1 Mar - 18:51

@Opaline a écrit:
Mais où va-t-il chercher tout ça !!    

 eek

A mon avis, Tigibus a des pouvoirs magiques dans l'écriture : c'est toujours aussi jubilatoire à lire et en plus, il n'oublie ni Montrouge, ni Annabelle... vainqueur
avatar

teatree
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 3258
Date d'inscription : 20/03/2016
Age : 58
Localisation : A l'Ouest mais dans le Sud

teatree

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Sweety le Sam 3 Mar - 9:10

Je le pense aussi, Tea, je l'ai tjrs pensé d'ailleurs lol! ... Je suis passé à côté de beaux graffitis... Excellent Tigi!!! J'adore eek
avatar

Sweety
V.I.P.

Signe du zodiaque : Bélier

Messages : 16861
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 99
Localisation : Près de lui

Sweety

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Tigibus le Sam 3 Mar - 21:19

Merci, les filles.
fleurs
avatar

Tigibus
V.I.P.

Messages : 7934
Date d'inscription : 11/04/2017
Localisation : Bourcefranc-le-Chapus

Tigibus

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Graffitis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 23 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum