Statistiques
Nous avons 3031 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Kabul

Nos membres ont posté un total de 1072721 messages dans 42355 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Lun 5 Déc 2016 - 19:15

4 décembre 2016

Nicole :


Samuel a fait tous ses exo. Il a eu du travail cette semaine. Ils ont pas mal de travail à faire à la maison en plus des contrôles que je trouve assez nombreux. Le prof vient de terminer le chapitre sur les égalités. Il y aura un contrôle lundi. Sans doute va-t-il commencer le chapitre sur les puissances !

Beaucoup de contrôles  dans ce lycée, dans toutes les matières. Il a encore eu un 18,5 en physique et un 18 en géographie, et un 18 en français. Il avait à interpréter un texte de Maupassant. Nous l'avions étudié avant puis il l'a mis en forme. La note est venue dire qu'il avait bien compris le texte. Je suis contente.

Pour le moment, il ne me parle pas de ses nuits, donc tout va bien. Il n'a plus de cauchemars.

Cette après-midi Salomé et lui vont aller remettre une lettre à la Fée et au Géant. David, car ce doit être David qui se charge des réponses, leur a dit qu'il ne fallait pas importuner trop la Fée et le Géant. Ce sont des personnages fantastiques qui n'interfèrent pas beaucoup avec les humains  (selon lui). Ils ont beaucoup à faire, ils doivent surtout s'occuper des arbres et des petits animaux. Il doit en avoir assez d'être l'intermédiaire et voudrait cesser le jeu sans peiner les enfants.

Christian :

Oui, c'est bien David qui doit faire les réponses. Il commence à en avoir marre, il tente de faire cesser ce scénario ! Je suis satisfait que le petit ne fasse plus de mauvais rêves. Il est possible que la Ritaline, dont il avait besoin il y a encore quelques mois, soit à l'origine de ces rêves. Ouf ! il n'en prend plus et tout se passe bien. Pas de crises émotionnelles, il progresse le petit.
Je vais lui faire une leçon écrite sur les puissances.

Nicole :

Pour le petit je me suis rendue compte qu'il ne suivait pas le cours du prof ! Il est avec tes leçons (que Jérémie lui édite), il ne suit que tes leçons et les exo que tu lui donnes l'aident aussi. Il est vraiment singulier ce petit. Heureusement qu'il y a tes leçons, tes exo. Je me demande s'il ne décrocherait pas sinon ! Je le sens bien aussi en français, en histoire géo c'est pareil, il a besoin de moi . Et pourtant en physique cela va. J'ai l'impression que ce sont les deux matières nous concernant, maths- français, il n'attend du savoir que de nous. Étrange ce petit bonhomme !

Christian :

Il est urgent alors que je lui fasse une leçon. Il faut que je sois toujours un peu en avance sur le prof sinon il va rater ses interrogations au vu de ce que tu me dis.

Nicole :

Après la lecture ils sont allés dîner chez la tante et David. Ensuite David lui a montré le triangle que faisaient les trois étoiles les plus brillantes Altaïr, Vega et Deneb. Il lui a dit que Vega était la plus brillante ensuite Altaïr et enfin Deneb.

Ce matin il m'a rapporté cela et m'a dit avoir remarqué que Vega clignotait très fort. Conclusion, Christian est en ce moment sur cette étoile !

Les leçons ce n'est que Christian qui peut les lui donner. Il est quand même différent cet enfant, il n'y a que toi qui peut le faire suivre. C'est lui aussi  un rebelle.

Cet après-midi ils vont aller porter un dernier message à la Fée et au Géant. Ils leur disent qu'ils vont les écouter et ne viendront pas la nuit à Central Park.

Christian :

Ca y est je lui ai écrit une leçon sur les puissances, je te l'envoie.

Nicole :

Je vais pouvoir la lui envoyer. Il va jubiler!
Leçon envoyée. Dès qu'il m'appellera je lui dirai qu'il a une nouvelle leçon dans sa boîte mail.


Christian :

Donne-lui en même temps des exo à faire !
Exo 6, 7, 8 et 9 de la page 97


Nicole :

Quand je lui ai dit que Christian lui avait fait une leçon, qu'il la trouverait dans sa boîte mail, il ne voulait plus aller à Central Park. Et Salomé s'impatientait. Je l'ai encouragé à partir et je lui ai dit qu'il lirait sa leçon en rentrant.


Dernière édition par larchange le Mar 6 Déc 2016 - 9:17, édité 1 fois
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Lun 5 Déc 2016 - 22:07

5 décembre 2016

Nicole :

Le petit a bien reçu ta leçon, tout heureux mais une petite déception parce que tu ne lui disais pas comme à l'habitude "bonjour Samuel". Il est très sensible ce petit. Je lui ai dit tu sais Samuel il n'y a qu'à toi que Christian écrit des leçons. Il n'y a qu'à toi qu'il donne des exo. Donc comme ces leçons sont pour toi, et seulement pour toi, et qu'il a voulu que cette leçon t'arrive très vite, il a dû oublier de te dire "bonjour Samuel". Heureusement j'ai été très convaincante!

Ils sont allés déposer leur ultime message à la Fée et au Géant. Je dis ultime mais peut-être que David continuera malgré tout de servir d'intermédiaire en voyant la déception des enfants. À suivre.

La lecture hier soir fut difficile. Il y a eu la description de la maman blaireau se débattant pour se libérer des mâchoires du piège. Pendant un jour et deux nuits elle s'est débattue, jusqu'à ronger la chair se ses pattes pour se libérer. Ses os étaient broyés mais elle réussit à se libérer et malgré son atroce souffrance elle s'est élancée vers son terrier en appelant ses petits, sans obtenir de réponse. Lorsqu'elle entre dans le terrier un de ces trois petits était froid et déjà rigide, le deuxième était encore chaud et le troisième était mort. Comme je lisais ses passages j'entendais la petite Salomé pleurer. Je me suis arrêtée de lire et lui ai demandé si elle voulait que je cesse. À travers ses larmes elle me répond que non, mais qu'elle avait très mal. Elle m'a dit "je sens dans mon coeur tout ce que la maman sent dans son coeur". Samuel lui même n'était pas très vaillant, et les réconforter d'un aussi grand chagrin par téléphone est un difficile.
J'ai tout de même stoppé la lecture et nous avons parlé de la souffrance de la maman et de son courage. C'est une maman et comme toutes les mamans elle ne se souciait pas de sa douleur physique, elle n'avait à l'esprit que ses petits qui avaient besoin de son lait pour vivre.

Christian :

Aïe j'ai oublié de lui écrire "bonjour Samuel" ! La prochaine fois je serai plus attentif.
Cette lecture est pénible, moi-même quand j'ai lu ce récit cela m'a touché. Elle est cruelle cette histoire.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Jeu 8 Déc 2016 - 12:43

6 décembre 2016

Nicole :

Hier le petit m'a dit "Christian il m'a tout expliqué pour l'exercice 3, jamais les profs expliquent comme lui. Avec Christian je comprends tout, tout de suite". Il est vrai que pour lui tu n'es pas un prof mais bien autre chose  !

Christian :

L'exercice 3 ? C'est sans doute celui que je lui ai détaillé pour lui expliquer tous les "jeux" que nous pouvons mener avec les puissances. J'essaye de lui donner tous les "trucs" afin qu'il ne tombe pas dans les pièges que les prof tendent invariablement.


Nicole :

Oui, il y avait plein d'émerveillement dans sa voix quand il m'a parlé de cet exercice 3 que tu lui as décortiqué. "Il n'y a que Christian qui me fait comprendre". C'est certain, aucun prof ne fait des leçons aussi poussées. Il a de la chance de t'avoir le petit sinon il serait largué. Peut-être pas largué tout de même,  parce qu'il est bon, mais sans toi il ne s' y intéresserait pas !


Christian :

Il m'est reconnaissant parce que je ne cherche jamais à le piéger. C'est d'ailleurs ce que je fais avec tous mes élèves, ne jamais les piéger, ne jamais m'amuser avec eux. Les respecter. Du coup les élèves me respectent. Mais toi tu enseignes de la même manière que moi.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Jeu 8 Déc 2016 - 14:55

7 décembre 2016

Nicole :

Samuel a été entrepris par la mère de Salomé qui veut toujours l'instruire de son identité juive. Elle a lui a parlé, en l'absence de ses parents, de la Shoah. Le petit lui a résisté en lui disant : " Avant que ce soient des Juifs ils étaient des hommes".

Christian :

Incroyable réplique ! A 12 ans il ne sait rien de Primo Levi. Pourtant sans le savoir il a parlé comme Primo Levi l'a écrit dans "Si c'est un homme" :

"Comment des hommes ont ils pu faire cela à d'autres hommes" et non "Comment des hommes ont-ils pu faire cela à des Juifs".

Ce petit est étonnant. Il est habité par quelque chose de fantastique.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Ven 9 Déc 2016 - 14:07

9 décembre 2016

Nicole :

En lecture nous sommes arrivés où Ben, après la gifle donnée par son père, s'enfuit de la maison. Il marche jusqu'à la nuit. Un peu désorienté, il ne sait comment se cacher pour la nuit et il trouve un tunnel, c'est là qu'il fait la rencontre avec la maman blaireau qui avait déserté son terrier ses petits étant morts. La rencontre n'est pas facile parce que la maman blaireau blessée, sent la présence du petit garçon comme un danger. Elle ne fuit pas, elle attaque même le petit Ben terrorisé. Elle parvient à donner quelques coups de griffes qui effleurent la joue de Ben. Mais sa patte la fait tellement souffrir qu'elle hurle de douleur et recule jusqu'à s'éloigner du petit.
Je termine de lire ce chapitre et grosse discussion.
Samuel dit à la petite Salomé "dans mon jardin je cherchais un blaireau le soir. Peut-être y en avait-il un caché ?"
Salomé : t'es bête, un blaireau va jamais dans les villes
Samuel : qu'est-ce t'en sais, t'es jamais sortie de ton trou. ( New-York ! Cela m'a fait sourire !). Dans mon jardin il y a beaucoup d'arbres et plein de plantes sauvages, et des trous. Il y avait une bête dans un trou, je l'ai vue mais je n ai pas su ce que c'était parce qu'elle se sauvait sans son trou dès qu'elle me voyait. Même que je mettais de la nourriture tous les jours.
Salomé : oui mais c'était pas un blaireau.
Samuel : peut-être un furet ?
Salomé : c'est quoi un furet ?
Je me suis lancée dans des explications sur le furet. Ce qui lui a donné l'envie d'en posséder un quand je lui ai dit que certaines personnes le prenaient comme animal de compagnie
Samuel : j'en voulais un, mais maman n'a jamais voulu ! On était allé voir avec Nicole dans les animaleries pour voir les animaux que j'aimerai comme un toucan ou un iguane, mais Nicole disait que c'était pas possible. Il fallait bien connaître les animaux pour ne pas les rendre malheureux.
La soirée s'est terminé ainsi : le cadeau de Noël de Salomé sera un furet ! Je doute que sa mère accepte cette idée !


Christian :

Je me demande quel animal a fait son terrier dans son jardin à Paris. C'est étonnant. Peut-être en effet est-ce un furet. Maintenant que Samuel n'est plus là pour lui donner à manger je me demande si l'animal a survécu.
Je vois que Salomé ne lui cède en rien, une coriace cette petite; ça lui fait du bien au petit d'avoir une personne qui lui tienne tête ! Une petite fille ! Lui qui ne cède devant aucun adulte ! La vie est assez séduisante tout de même !
La maman de Salomé va s'arracher les cheveux, elle qui ne semble intéressée que par ses obsessions juives ! Hi hi hi sa fille, elle ne la verra pas s'affranchir ! ça me fait rire. Les parents sont les derniers à voir les évolutions de leurs enfants ! ah ah ah!!!
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Lun 12 Déc 2016 - 12:54

12 décembre 2016

Nicole :


Vendredi Sasha et Samuel sont allés à la natation. Le maître nageur, celui qui s'est pris d'intérêt pour le petit, leur a dit qu'il voulait que tous les deux fassent une petite compétition. Ils choisiront leur nage, lui donnerait le départ et contrôlerait leur temps à l'arrivée. Les deux enfants se sont pris au jeu, ils ont choisi le crawl, ils ont fait deux longueurs de bassin, et sont arrivés presqu'en même temps, avec une petite avance pour Samuel. Il est bien ce moniteur, il les a motivé. Avec cet enjeu Samuel a oublié son angoisse de l'eau, mais non de s'adresser à Christian avant d'entrer dans le bassin.

Samedi il était si content à l'idée que ses copains allaient passer les vacances avec lui en Suisse que nous n'avons pas pu faire de lecture. Salomé était de mauvaise humeur. Elle savait qu'elle ne serait pas du voyage, sa mère ne l'autoriserait pas à se joindre à eux.

Ils sont allés à Central Park hier voir s'il y avait eu une réponse aux missives laissées la semaine dernière. Il y avait une réponse, en français! La Fée disait à Samuel qu'elle allait quitter Central Park, elle était appelée vers d'autres lieux. Le géant lui aurait beaucoup de travail pour examiner tous les arbres qui allaient entrer en période de repos. Puis lui aussi aurait sa période de repos. David avait trouvé une belle échappatoire pour détourner l'attention des deux enfants, au moins pour un moment.

Le soir nous avons repris la lecture. Ben dans son tunnel et la maman blaireau. Celle-ci revient avec une poule sauvage à moitié dévorée. Avec le jour il a moins peur de l'animal et se met à lui parler doucement. Il a faim et se retrouve tout seul sorti de cet immense tunnel. Il se met à pleurer en appelant sa maman, puis son grand frère et enfin son papa.

Salomé : pourquoi il pleure au lieu de partir et de retrouver sa maison.
Samuel : il est perdu, dans cette grande prairie, il ne sait pas comment se diriger, il n'a pas de boussole.
Salomé : toi t'en as une tu sais même pas t'en servir.
Samuel : si, je sais.
Salomé : non tu sais pas quand on s'est perdu l'autre fois pour trouver Central Park elle a servi à rien ta boussole.
Samuel : c'est ma boussole tu m'as pas laissé le temps de lui demander mon chemin, tu avais peur et t'es tout de suite allée à la police.

Il m'a fait sourire Samuel. Comment la petite osait dire que sa boussole ne servait à rien. Sa boussole c'est son talisman, jamais il ne se sépare d'elle. Si bien que la première fois à la piscine il était très malheureux de devoir la laisser au vestiaire.
La séance de lecture s'est terminée sur cette petite discussion.

Christian :

Quelle teigne la petite ! Elle m'amuse ! Elle force Samuel à sortir de sa réserve, il faut qu'il ait tout de même de l'affection pour elle, lui qui ne supporte aucune contradiction. Le petit dictateur a trouvé à qui parler !
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Lun 12 Déc 2016 - 16:47

12 décembre 2016

Christian :

Nicole j'intègre ici les leçons qui comprennent des notions de philosophie. Plus tard, quand il récupérera ces chroniques, cela lui fera un excellent dossier pour l'éducation de ses propres enfants.
Je vais commencer à l'instruire en philosophie. (Il est encore trop jeune pour lire le Monde de Sophie).

Ici j'utilise les maths pour évoquer les notions de déduction et d'induction.


Leçon  8

Bonjour Samuel !

Pour l’exercice 88 de la page 83 tu es obligé de suivre un raisonnement par induction. C’est-à-dire que tu dois remonter des conclusions aux principes ou aux règles qui ont conduit à ces conclusions.

Prenons la première question :

La troncature, au centième, d’un nombre x est 7,31. Trouver un encadrement au centième de x.

Tu as appris les principes de la troncature : couper la partie décimale d’un nombre à un certain rang (sans s’occuper du chiffre du rang qui suit). Muni de ce principe, si je te demande la troncature au centième du nombre 3,1463 tu vas appliquer la règle de la troncature et tu vas trouver : 3,14.

Tu seras parti du principe, de la règle, pour arriver à la conclusion. Ce raisonnement, qui va des principes à la conclusion s’appelle : déduction.

Mais là nous sommes dans la situation contraire. Nous connaissons la conclusion : 7,31, mais nous ne savons pas d’où nous sommes partis. Cette remontée vers l’origine du raisonnement est une induction.

Nous avons donc tronqué un nombre et nous trouvons : 7,31. Compte tenu de la règle de la troncature nous pouvons affirmer que le nombre d’origine est 7, 31.  , ce point (après le chiffre 1) représentant un chiffre égal à : 0 ou 1 ou 2 ou 3 ou 4 ou 5 ou 6 ou 7 ou 8 ou 9.

Le nombre tronqué est donc possiblement  7,310 ou 7, 311, ou etc. … ou 7,319.

Donc le nombre d’origine est compris entre 7,310 et 7,319 ce qui nous permet d’encadrer x, au millième, comme il suit  :

7, 310 ≤ x ≤ 7,319

Soit un encadrement au centième de  :

7,31 ≤ x < 7,32

Et non, comme tu l’as trouvé :

7,30 < x < 7,32.

On voit que nous avons 7,31 ≤ x mais non x ≤ 7,32 car, grâce à la troncature nous savons que x ne peut pas atteindre 7,32, donc x est strictement inférieur  à 7,32 (strictement c’est-à-dire qu’il ne peut être égal à 7,32). Soit x < 7,32.

Comme tu le vois le raisonnement par induction est plus compliqué que le raisonnement par déduction.

Passons à la deuxième question.

L’arrondi, au dixième, d’un nombre y est 5,6.
Donner un encadrement le plus précis possible de y.

Là nous avons encore une conclusion : un arrondi ; ici égal à 5,6. Il nous faut remonter à l’origine du raisonnement initial par induction.

Compte tenu de la règle de l’arrondi le nombre d’origine doit être :

5,55 ou 5,56…ou…ou 5,60… ou…5,63 ou 5,64.

Nous pouvons donc donner cet encadrement suivant :

5,55 ≤ y ≤ 5,64

Et non 5,59 < y < 5,61 encadrement trop restreint qui ne rend pas compte de la réalité possible de la valeur de y.

Bon courage Samuel !"
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Jeu 15 Déc 2016 - 22:15

15 décembre 2016

Nicole :

J'ai continué la lecture hier soir.

Un chapitre très émouvant où la maman blaireau revient dans le tunnel où se trouve Ben et se couche à côté de lui endormi. Petit à petit une relation de confiance s'instaure entre eux. Elle le nourrit et l'entraîne à chasser comme elle l'aurait fait pour ses petits. Ils se ravitaillent en eau dans un petit étang proche de la tanière. Mais une nuit ils font une mauvaise rencontre, Lobo le chien de Burton le chasseur poseur de pièges. Il s'ensuit un combat entre le chien, le blaireau et le petit garçon. Après la mort du chien Ben fait disparaître le cadavre dans l'étang de peur que Burton, en venant ramasser ses pièges ne soit mis sur leur piste.

Salomé : dis Nicole c'est pas un conte de Noël que tu nous racontes.
Samuel : on t'a jamais dit que c'était un conte de Noël. C'est même pas un conte, c'est une histoire vraie. C'est pour ça qu'on a tellement de peine pour la maman blaireau. On sait qu'elle souffre vraiment.
Salomé : et qu'on déteste le chasseur qui fait du mal aux bêtes. Comment ça finit Nicole ?
Samuel : non tu le sauras pas, il faut attendre la fin du livre.

Salomé s'est contentée de cette explication.


Il a eu 20 en maths cela devient habituel. Mais il a des difficultés avec le prof de musique qui lui a dit qu'il n'avait pas compris les enjeux de la musique.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Dim 18 Déc 2016 - 23:04

18 décembre 2016

Nicole :

Le vendredi à la piscine le moniteur s'est occupé d'eux. Il leur a fait faire un parcours avec chrono en main, nage sur le dos. Il est marrant, à croire qu'il veut en faire des champions! De plus j'ai l'impression qu'il a trouvé un intérêt autre que la surveillance du bassin. De toutes façons il sont plusieurs à surveiller. Cela plait aux deux enfants, ils sont pris en charge, et m'a dit Samuel, "le temps passe trop vite, une fois par semaine ne suffit pas" !

Salomé est toujours grognonne, elle sait qu'elle ne passera pas les vacances en Suisse. Samuel, lui, est satisfait qu'elle ne vienne pas. Léa s'est occupée des billets pour tout le monde y compris Abdou.

Hier j'ai repris la lecture. Il faut que la rencontre soit terminée avant le départ de Samuel.
Cela fait huit semaines que Ben a disparu mais les parents gardent toujours l'espoir de le retrouver. Ils continuent les recherches. Ce matin John, le grand frère, explore sur son cheval un secteur plus lointain. Il trouvé une chaussure de Ben, et voit un animal disparaître dans un trou. Intrigué il s'engage dans le trou, trouve Ben méconnaissable et apeuré. Il lui parle, réussit à l'attraper mais le petit hurle, se défend farouchement. Il réussit à sortir son frère du tunnel , c'est alors qu'un énorme blaireau charge dans leur direction. Il ramène néanmoins le petit Ben à la maison.

Salomé était un peu dubitative. " c'est impossible que Ben il ait pas reconnu son frère ". Samuel trouvait aussi étrange mais lui participait vraiment à l'histoire. Salomé est très dogmatique! 
Samuel : pourtant c'est une histoire vraie, on te le dit depuis le début, ce n'est pas une fiction.
Salomé : c est peut-être une histoire vraie, mais c'est pas vrai que Ben reconnaît pas son frère. 
Samuel : c'est pas important pour la suite. Toi tu es vraiment embêtante, tu sais pas écouter.

Je sentais que la situation allait encore exploser aussi j'ai fait comprendre à Salomé que Ben ne reconnaissant pas son frère était un détail qui ne changeait rien au cours de l'histoire. Il fallait bien calmer la petite. Mon intervention a suffi pour la calmer.


Aujourd'hui ils sont allés à Central Park. Samuel voulait informer la Fée qu'il serait en Suisse pendant les vacances.


Christian :

Il pense qu'ainsi elle viendra habiter la forêt en Suisse pendant qu'il y sera !
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Mar 20 Déc 2016 - 11:46

19 décembre 2016

Christian :

Je vais écrire une leçon pour le petit pour que je puisse lui donner des exo quand il sera en Suisse.

Nicole :

Je lui ai dit hier de ne pas oublier son livre de maths. Il m'a répondu "oui j'oublierai pas Nicole, je sais que Christian va me donner des exercices, il veut que je travaille". Il sera content avec sa leçon. Je crois que c'est aujourd'hui que doit avoir lieu la remise des bulletins scolaires.

Christian :

Voici la leçon pour Samuel :


Leçon 9

Bonjour Samuel ! Bientôt les vacances pour toi et un séjour en Suisse qui te permettra d’explorer à nouveau la forêt !

Je termine ici la leçon sur les puissances.

La leçon précédente est aussi valable pour les puissances de 10. A noter que 10^2 par exemple = 100, 10^3 = 1000, 10^n = 1 suivi de n zéros. 10^-1 = 0,1, 10^-n est égal à 0, puis n chiffres derrière la virgule (dernier chiffre = 1), soit n décimales (dont la dernière = 1).

Les règles de calcul pour le nombre 10 sont les mêmes que pour n’importe quel nombre.

Pour des calculs un peu plus compliqués les règles à suivre sont relativement simples et tu peux les étudier en lisant le paragraphe « pour calculer un quotient avec des puissances de 10 » page 100 (en haut). Le principe est de toujours regrouper entre elles les puissances de 10.

Passons maintenant à l’écriture scientifique d’un nombre  décimal. Cette écriture scientifique est exigée en physique.

Dans l’écriture scientifique tu dois avoir un nombre décimal composé d’un chiffre et un seul avant la virgule (différent de 0), suivi ensuite par des décimales.

Par exemple 3,1123 est une écriture scientifique.

Mais 42,569 n’est pas une écriture scientifique. 

Comment écrire 42,569 en écriture scientifique ? On prend ce nombre et on l’écrit de la sorte :

4,2569, mais nous devons multiplier ce nombre par 10 si nous voulons conserver bien sûr la même valeur au nombre.

Nous écrirons donc :

42,569 = 4,2569 x 10

Si nous avions 4589,236, l’écriture scientifique s’écrirait :

4,589236 x 10^3.

En résumé une écriture scientifique c’est un nombre décimal qui a une partie entière composée d’un seul chiffre (différent de 0)  et qui est multiplié par une puissance de 10.

Autre exemple :

0,0123 aura pour écriture scientifique :

1,23 x 10^-2 (mais pas 0,123 x 10^-1, car la partie entière du nombre décimal doit être différente de 0; cette partie entière ne peut donc être égale qu’à : 1,2,3,4,5,6,7,8 ou 9).

Si tu as à écrire en écriture scientifique :

235, 69 x 10^5, le mieux est d’abord écrire en écriture  scientifique 235,69, soit :
2,3569 x 10^2 et ensuite tu écris :

235,69 x 10^5 = 2,3569 x 10^2  x 10^5 = 2,3569 x 10^7

Autre exemple :

Exprimer en écriture scientifique :

0,00236 x 10^5

Tu poses  : 0,00236 = 2,36 x 10^-3

Puis 0,00236 x 10^5 = 2,36 x 10^-3 x 10^5 = 2,36 x 10^2.

Tu verras qu’il y a une méthode expliquée dans le livre page 100 « pour calculer une somme algébrique avec des puissances de 10 ».  Cette méthode est bonne bien sûr, mais je préfère quant à moi mettre soit 10^-3 en facteur soit 10^-5, je trouve que ça va plus vite et il y a moins de risque d’erreurs.

Enfin étudions la notion d’encadrement et d’ordre de grandeur. Voir la page 100 paragraphe 2.

Pour avoir un ordre de grandeur d’un nombre il faut d’abord que tu l’écrives sous forme scientifique; ensuite tu fais un arrondi à l’unité du nombre décimal trouvé, arrondi suivi de la puissance 10 trouvée.

Exemple :

Trouver un ordre de grandeur pour le nombre 456 789.

Tu écris 456 789 = 4,56789 x 10^5.

Puis tu arrondis, ça donne 5 x 10^5 qui est un ordre de grandeur de 456  789 (soit 500 000).


Encadrer un nombre par des puissances de dix c’est trouver deux puissances de 10 consécutives tel que le nombre est entre ces deux puissances. Soit x à encadrer :  il faut trouver 10^n < x<10^(n+1).

Voilà nous avons terminé le chapitre sur les puissances.

Je te souhaite de bonnes vacances mais je resterai en contact avec toi par l’intermédiaire de Nicole.

Je t’embrasse.



Nicole :

Je vais la lui envoyer. Tu lui feras une petite lettre ou cette leçon servira de petit mot ? Je lui dirai lorsqu'il sortira du lycée d'aller voir dans sa boîte mail lorsque Jérémie rentrera !

Hier Salomé a encore insisté auprès de sa mère pour partir avec eux en Suisse, mais la mère n'est pas revenue sur sa décision. Elle ne décolère pas la petite. Quel caractère !  

Christian :

Elle est marrante Salomé ! Elle ne veut plus lâcher son Samuel celle-là !!!
Je lui ferai une lettre bien sûr, une vraie lettre, tu peux le lui annoncer.

Nicole :

Surtout qu'elle sait qu'il sera avec ses copains ! Hier elle ne voulait pas aller dîner chez elle, elle fait la guerre à sa mère. Mais elle n'obtiendra pas gain de cause, c'est trop tard !

Je vais lui annoncer que tu vas lui faire une lettre. Il ne va plus se contenir. Je vais essayer de le dissuader d'emmener 20000 lieues sous les mers ! Mais je crois que ce sera peine perdue. Hier David lui a demandé, quand ils sont partis à Central  Park, ce qu'il mettait dans son sac à dos pour qu'il soit si lourd. Il lui a dit des choses dont je ne me sépare jamais !

Christian :

Maintenant je lui prépare une démonstration du théorème de Pythagore que je te remettrai en mains propres mercredi puisque tu le vois jeudi. Je ne m'en sors pas avec cette démonstration ! Comment transmettre à un enfant de quatrième une démonstration aussi longue? Je n'arrête pas de la faire et de la refaire, je finirai bien par réussir à rendre simple cette démonstration !
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  larchange le Mar 20 Déc 2016 - 18:45

20 décembre 2016

Nicole :

Tu la trouves toujours trop compliquée ta démonstration ? Il est vrai que transmettre le plus simplement et le plus clairement n'est pas toujours évident selon les sujets.

Le petit a 18 de moyenne. 19,5 en maths, 18.5 en français, 17 en physique chimie, 18 histoire géo. La moyenne de la classe est de 15. Il a eu les félicitations du directeur. Tous ses professeurs ont noté le sérieux de son travail. Un petit bémol avec la musique, le professeur a noté qu'il n'était pas assez attentif, ou peu réceptif, et qu'à la reprise des cours il verrait avec lui ce qui ne va pas. 

Christian :

Léa doit être contente, ça va la rasséréner ! Je suis enfin en phase de la terminer cette démonstration !

Nicole :

Ah c'est bien! Ouf! Tu en auras passé du temps avec cette démonstration. Le plus difficile était de la rendre accessible au petit. Je suis curieuse de connaître cette démonstration, cela m'intéresse aussi.

Oui Léa est contente, pour le moment tout va bien. Elle m'a dit qu'en Suisse tout était prêt. Quand ils ne sont pas là il y a toujours une personne qui s'occupe de ce chalet.

Le petit est surtout content de ses résultats en maths et français. En maths il est le premier suivi par un autre élève qui n'a que 16,5, et en français c'est pareil, il fait cavalier seul. Hier soir, il devait aller voir le ciel avec David. Il voulait voir l'étoile qui héberge Christian. Si elle clignotait c'est que Christian était satisfait.

Christian :

J'espère que l'étoile aura clignoté !

Nicole :

Je le saurai ce soir ! J'ai essayé de lui dire de ne pas prendre 20 000 lieues sous les mers, mais je crois qu'il n'est pas sensible à mon discours. Il m'a dit que s' il ne prenait pas tout ce qui constituait son dossier, livres compris, "quelque chose ne va pas bien à l'intérieur de moi". Je suppose qu'il est angoissé !

Christian :

Il lui faut tous les "objets" qui viennent de moi ! Heureusement que je ne lui ai pas offert une encyclopédie en 12 volumes.

Nicole :

Tu as raison ! Il faut réfléchir avant de lui offrir quelque chose !

Hier la lecture fut un peu difficile. Le retour de Ben dans la famille. Durant ces semaines passées avec la mère blaireau le petit s'est déconnecté de la vie en famille. Il n'y a que son grand frère John qui peut l'approcher. Petit à petit, le temps aidant Ben raconte son histoire et la mort de Lobo, le chien de Burton le chasseur poseur de pièges. Personne ne veut y croire parce que Ben est un petit garçon très fluet, comment a-t-il pu mettre en pièce Lobo, même avec l'aide d'un blaireau ! Il indique à son frère l'endroit où il a mis le cadavre du chien...Tout le monde sait alors que Ben dit vrai.

Salomé commence à être impressionnée par Ben et me dit d'une petite voix " je crois bien que cette histoire est une vraie histoire".

Enfin ! Voilà vaincu le scepticisme de la petite !
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les chroniques du samouraï-décembre 2016

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum