Statistiques
Nous avons 2753 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Berthe Comchou

Nos membres ont posté un total de 927913 messages dans 30289 sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Jalna
 
Ribelle
 
Dad
 
olivier
 
Sweety
 
melody2020
 
Berthe Comchou
 
fifititi
 
Opaline
 
agathe
 


La disparition de la classe moyenne

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  castor335 le Dim 13 Nov 2016 - 20:24

j'espère qu'à mon âge je ne terminerais pas pauvre
enfin il ne faut jurer de rien

castor335
V.I.P.

Messages : 67761
Date d'inscription : 08/03/2011

castor335

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  Nin Ka le Dim 13 Nov 2016 - 20:27

profite de l'instant présent Castor calin
avatar

Nin Ka
V.I.P.

Signe du zodiaque : Lion

Messages : 4966
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 51
Localisation : belgique

Nin Ka

http://unmondedecadent.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  fifititi le Dim 13 Nov 2016 - 20:57

larchange a écrit:

Ce n'est plus du tout le taylorisme. Ce sont au contraire : l'autonomie, l'évaluation et l'objectif qui structurent le travail, mais cette nouvelle structuration, apparemment humaniste, se révèle aliénante et même parfois intensément aliénante.

Ce que vous décrivez n'est rien d'autre que le toyotisme qui n'est rien d'autre qu'une forme de taylorisme et de fordisme.

Ce qui entraîne une disparition progressive des formes les plus  dures du taylorisme et du fordisme n'est rien d'autre que la robotisation de nos entreprises. La prétendue autonome des ouvriers et des employés n'est rien d'autre qu'une forme d'exploitation capitaliste qui ne dit pas son nom mais qui est pourtant vécut par certains comme une véritable tyrannie tout aussi impitoyable et tout aussi aliénante pour l'individu que les formes d'exploitation que je viens d'évoquer plus haut et en cela je rejoins votre point de vue.

Il va sans dire que le fordisme reste à la base de l'organisation  scientifique du travail et du système capitaliste avec comme coronaire le développement effréné de la publicité de plus en plus intrusive. En clair consommer plus pour produire plus et cela peut importe le coût final pour la société et l'environnement.

Le toyotisme serait le modèle idéal de l’organisation de l’entreprise du point de vue de la productivité. Mais sa mise en place au Japon a pris plusieurs dizaines d’années, et n’a probablement été possible que parce que le modèle social japonais pouvait l’accepter (« Au Japon, les syndicats de l'industrie automobile sont intégrés à l'entreprise à laquelle ils appartiennent, représentant uniquement les travailleurs réguliers, défendant surtout les intérêts de cette entreprise. ».

Certaines multinationales ont cependant décidé d’appliquer quelques concepts toyotistes tels que le juste-à-temps, l’autonomisation des machines, le kaizen, le kanban ou le cercle de qualité.

Cette nouvelle forme d’organisation, basée sur les compétences et la qualification des ressources humaines, marque la fin du taylorisme et du fordisme à l’état pur.



Wiki
avatar

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 27306
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 56
Localisation : Lyon

fifititi

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  larchange le Dim 13 Nov 2016 - 21:44

Vous parlez là de l'organisation du travail dans le secteur secondaire (le secteur industriel). Je parle, moi,  du secteur tertiaire qui est  très différent. Le sectaire tertiaire emploie désormais beaucoup plus de salariés que le secteur secondaire. Ce sont ces nouvelles organisations du travail qui apparaissent depuis 20 ans. Je les ai moi-mêmes vécues, j'avais un poste d'encadrement, dans le secteur tertiaire, chargé de mettre en place ces nouvelles formes d'organisation. Et je dois dire que la mise en place de ces nouvelles formes d'organisation m'ont décidé d'arrêter au plus vite ce travail et de me reconvertir dans une activité plus en phase  avec mes désirs (la transmission des savoirs). Ces nouvelles formes d'organisation sont difficiles à expliquer en deux mots; elles sont enseignées dans toutes les écoles de commerce; elles sont bien détaillées dans ce livre dont je viens de parler : "la barbarie douce".
Les critères : autonomie, évaluation, objectifs, contrats ne sont pas des critères que je cite à partir de livres ou de rapports mais à partir d'un vécu.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 861
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  larchange le Dim 13 Nov 2016 - 21:49

Ro-minet a écrit:C'est quoi la classe moyenne ? C'est quand on se sent plus riche qu'un pauvre mais pauvre par rapport à un riche ? green

La classe moyenne est définie par Guilluy comme étant composée des ouvriers, des employés, des petits commerçants, des artisans, des petits paysans.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 861
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  etoilefilante le Lun 14 Nov 2016 - 9:18

Est-ce que la classe moyenne tend à disparaître?
Si l'on se réfère au livre de Guilluy, c'est évident. Entre les "bobos" de la France d'en haut et les classes dites populaires de la France d'en bas le lien est rompu, et la fracture se ferait de plus en plus sentir. Ce qui n'est pas tout à fait faux, mais son étude très détaillée me semble parfois caricaturale.
Certes, il est vrai que l'on remarque moins la fracture de cette société à Paris et dans certaines villes de l'agglomération parisienne. Mais cette fracture est davantage ressentie en province, hormis sans doute les grandes villes, où l'on pratique généreusement l'entre-soi.
C'est là que se trouve la véritable fracture sociale, propre à créer des tensions, tensions inévitables.
Pourtant il ne faut pas se voiler la face, la classe moyenne est en danger d'appauvrissement, donc, in fine, de peu à peu disparaître.
avatar

etoilefilante
Membre

Messages : 386
Date d'inscription : 01/11/2016

etoilefilante

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  Invité le Lun 14 Nov 2016 - 10:26

larchange a écrit:
La classe moyenne est définie par Guilluy comme étant composée des ouvriers, des employés, des petits commerçants, des artisans, des petits paysans.
Je suis assez terre à terre ... s'il n'y a plus d'ouvriers, d'employés, de petits commerçants, d'artisans, de paysans ... Qui fait tourner les entreprises ? n'y aura t-il plus de fonctionnaires ? Qui va conduire les trains ? nous n'aurons plus de production agricole ?
S'il n'y a plus de classe moyenne, il n'y aura plus de chefs d'entreprise non plus, plus de patrons et bien-sur, plus de riches non plus car on voit mal un riche vivre dans un pays où il n'y a plus de femmes de ménage, de nounous, de petits restaurants et bien-sur, de produits de luxe, faute d'ouvriers pour les réaliser.
Et si il n'y a plus de riches, plus de classe moyenne, forcément, il n'y aura plus de pauvres ... En fait, la France n'existerait plus.

Pour moi, les affirmations de l'auteur de ce livre sont des fantasmes de science fiction Wink
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  fifititi le Lun 14 Nov 2016 - 10:49

A mon avis il veut parler de la précarisation de la classe moyenne plutôt que de sa disparition stricto sensu.
avatar

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 27306
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 56
Localisation : Lyon

fifititi

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  Virgile le Lun 14 Nov 2016 - 14:29

Le thème du « déclassement » est récurrent dans l’actualité française.

Après une longue  période d’essor et d’enrichissement des classes moyennes, celles-ci seraient confrontées  à la « panne » de l’ascenseur social et verraient leurs conditions de vie se dégrader, en particulier si on considère la dynamique intergénérationnelle.

Ainsi, les enfants nés après  la fin des Trente Glorieuses vivraient moins bien que leurs parents. Crainte sans fondement  réel pour certains, réalité objective pour d’autres, le déclassement fait débat

. Camille Peugny  montre que les divergences d’analyse renvoient en grande partie à la définition que l’on  retient des classes moyennes, plus ou moins extensive vers le bas de l’échelle.

Car si la  frange inférieure des classes moyennes est déstabilisée par les évolutions économiques  des dernières décennies et en particulier par la crise récente, les groupes constituant la  frange supérieure sont ceux qui ont le mieux profité de la démocratisation scolaire et de  l’ascension sociale des trente dernières années.
avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1787
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  Invité le Lun 14 Nov 2016 - 15:37

fifititi a écrit:A mon avis il veut parler de la précarisation de la classe moyenne plutôt que de sa disparition stricto sensu.
Dans ce cas, le titre du sujet n'est pas approprié Wink
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  bouddean le Lun 14 Nov 2016 - 17:18

larchange a écrit:
(lesquels ne sont pas remplacés par des machines dès lors que le coût de l'humain est moins cher que le coût d'une machine),
La numérisation elle-même touchera tôt ou tard les classes supérieures (les médecins par exemple pourraient souffrir de la numérisation).

Si la numérisation est utilisée dans le cas ou son coût est inférieur à celui de la main d'oeuvre humaine, cela veut dire que dans le cas de l'utilisation de machines numériques pour le diagnostique de petites pathologies, rhumes, angines ou autre, cela devrait permettre de baisser le prélèvement salarial destiné à la sécu et d'abaisser ainsi le coût du travail et refaire de la place pour les classes moyennes,nan ?
avatar

bouddean
V.I.P.

Signe du zodiaque : Scorpion

Messages : 1427
Date d'inscription : 24/03/2016
Age : 52
Localisation : poatoux charente

bouddean

Revenir en haut Aller en bas

Re: La disparition de la classe moyenne

Message  Virgile le Dim 4 Déc 2016 - 14:00

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


en  plus  c'est  la réalité  !
mais  il  semblerait  que  les  politiques  commencent  en  prendre  conscience  au  moment  de  mettre  le   bulletin  dans  la  fente  !
avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1787
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum