Statistiques
Nous avons 2691 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Gaïa

Nos membres ont posté un total de 904305 messages dans 28828 sujets

Mère au foyer, la honte ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mère au foyer, la honte ?

Message  Jalna le Dim 23 Oct 2016 - 11:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Vous faites quoi dans la vie ? Oh, rien, je m'occupe de mes enfants. » Pourquoi le statut de mère au foyer est-il aussi dévalorisé ? Parce que, dans la pensée commune, il n'y a rien de pire que la dépendance.

L'argent, c'est la liberté
Pour toutes sortes de raisons, elles ont fait le choix de passer un maximum de temps avec leurs enfants : modèle familial, mode de garde trop cher, simplification de la logistique, congé parental… Pourtant, les mères au foyer ont du mal à éprouver de la fierté du fait de leur statut de maman à plein temps. Et ce n'est pas précisément parce qu'elles ne créent pas de valeur financière (bien que le féminisme traditionnel soit un féminisme matérialiste : dis-moi ce que tu gagnes, je te dirai qui tu es). S'il est honteux d'être mère au foyer, c'est parce que, dans cette conception primitive du féminisme, l'argent, c'est la liberté.



Un avis ?

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar

Jalna
Modératrice

Messages : 104507
Date d'inscription : 07/10/2011

Jalna

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mère au foyer, la honte ?

Message  Opaline le Dim 23 Oct 2016 - 11:42


"Pour toutes sortes de raisons, elles ont fait le choix de passer un maximum de temps avec leurs enfants : modèle familial (...) Pourtant, les mères au foyer ont du mal à éprouver de la fierté du fait de leur statut de maman à plein temps. Et ce n'est pas précisément parce qu'elles ne créent pas de valeur financière (bien que le féminisme traditionnel soit un féminisme matérialiste : dis-moi ce que tu gagnes, je te dirai qui tu es). S'il est honteux d'être mère au foyer, c'est parce que, dans cette conception primitive du féminisme, l'argent, c'est la liberté. Aujourd'hui, il n'y a rien de plus mal vu que de dépendre financièrement de quelqu'un. Voilà ce qui est valorisé : « moi toute seule ». Se débrouiller seule, ne dépendre de personne. Surtout, n'avoir besoin de personne".

J'étais très fière de mon statut de maman s'occupant de ses quatre enfant et n'en ai jamais éprouvé l'ombre d'une "honte" (et puis quoi encore !) car c'est le choix que nous avions fait à l'époque - je trouvais tout à fait normal de renoncer à ma carrière pour me consacrer à plein temps à l'éducation de mes enfants, ce que je trouvais être la tâche la plus noble qui soit pour une maman - et si c'était à refaire, je referais pareil car mes enfants m'en disent merci maintenant qu'ils et elles sont adultes et parents pour deux d'entre eux.

Je partais du principe que je n'avais pas mis des enfants au monde pour laisser à d'autres le soin de s'en occuper ; c'était cela l'idée première, prépondérante, fondamentale.

"Dépendance ou interdépendance
« Être une femme au foyer reste un choix et il est respectable (...) mais c'est un choix qui n'est pas compatible avec la démarche de libération des femmes" Voilà la mentalité dont nous sommes les héritières. La mère au foyer et par extension les tâches relatives à la maternité sont la partie émergée d'un immense tabou : l'interdépendance dans le cadre familial… et au-delà. Car si une femme dépend de son conjoint financièrement, son conjoint ne dépend-il pas d'elle dans d'autres domaines moins matériels et plus humains ? La liberté, est-ce se sécuriser en faisant cavalier seul, ou bien est-ce prendre le risque de pourvoir aux besoins de l'autre, tandis qu'il pourvoit à mes besoins ?"
avatar

Opaline
V.I.P.

Messages : 32968
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mère au foyer, la honte ?

Message  Adeline le Dim 23 Oct 2016 - 13:29

Je ne sais pas si c'est encore une honte d'être mère ou père au foyer, vu que maintenant, on permet aux parents de le faire, via le congé parental. Avant, les femmes qui restaient chez elles pour s'occuper de leurs enfants étaient souvent des privilégiées, car elles avaient un mari qui gagnait suffisamment bien sa vie pour subvenir aux besoins de toute la famille. Nombreuses mères auraient aimé en faire autant, mais n'en avaient pas les moyens.

Toutefois, je me souviens d'une époque ou c'est l'inverse qui était mal vu. Ma mère travaillait car elle en avait envie. Je me souviens qu'elle était mal jugée. Les voisines considéraient qu'elle ferait mieux de s'occuper de ses enfants. L'ambition professionnelle était réservée aux hommes qu'on trouvait normal de décharger de toutes autres responsabilités familiales. Notons d'ailleurs qu'elle a menacé mon père de divorce pour qu'il accepte qu'elle reprenne ses études et qu'elle travaille.

A l'heure actuelle, je vois se développer, dans les entreprises, une plus grande prise en charge des jeunes enfants, afin de permettre aux femmes, de s'épanouir dans un travail, autant que les hommes. Dans la boite de mon fils, il y a une salle d’allaitement, qui n'oblige plus les femmes à cesser l’allaitement dès la reprise du travail, et bien-sur une garderie, jusqu'à ce que l'enfant soit en age d'aller à l'école.

Si il y a si peu de femmes à de hauts postes de responsabilité, c'est aussi parce qu'on les a longtemps confiné à un rôle de mère au foyer. Ce n'est plus une fatalité, et le choix de s'occuper à temps plein de ses enfants, jusqu'à ce qu'ils entrent à l'école, devient aussi celui des hommes. C'est une bonne chose, mais je constate que ce sont souvent eux qui sont mal jugés Wink

_________________________________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar

Adeline
Co Admin

Messages : 51324
Date d'inscription : 28/02/2011

Adeline

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum