Statistiques
Nous avons 3031 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Kabul

Nos membres ont posté un total de 1072075 messages dans 42300 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Le mur dans tous ses états

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 8:28

J'étais  la  cadette  , puis  mon  Frère  , puis  ma  sœur  l'aînée , nous  nous  suivions  de  deux  ans  d'écart.
l'histoire  , nous  ne  la  connaissons  pas  , jamais  un  mot à  ce  sujet  de mes  grands  parent  , et  aucune  question jamais  posée !
L'autorité  existait  en  ce  temps  là ,  un  sujet  tabou  jamais  approché !
ils  étaient  les  parents  de  mon  Père , ce  qui  explique pourquoi  il  est  le  seul  que  nous  avons aperçue cette  année  là avec  sa  deuxième  femme  et  trois  autres  enfants ,  pour faire  un  séjours  court  en  parquant  et  vivant  ces  quelques  jours   avec  leur  caravane  posé  dans  la  cours derrière  la maison , qu'ils  n'ont  pas  quittés à  mon  grand  regret .
Une  situation  que  j'ai  mal  vécue  malgré  la  joie  de le  découvrir  un  peu ..,, une  déception  de  ne  pas  l'avoir  qu'à  moi ,  
 ils  partaient  toujours  en  ballade  et  ne  m’emmenaient  jamais , c'était  un  clan !
Alors  que  dans la  maison  les places  pullulaient pour  les  accueillir  18  pièces  ne  demandaient  que  ça !
Je  me  cachais  régulièrement  derrière  les  volets  d'une  chambre  vide  qui  donnait  sur  la  cour au  deuxième  étage  pour  les  observer  vivre  , avec  ce  pincement  d e ne  pas  y  être  inviter ...j'étais  l'étrangère..
Ma  mère  jamais  revue !
Lors  de  mes  14  ans  ma  soeur  prit  en  pension  l'idée  de  monter  un plan !
Mes  grand  parents  toute  l'année  vivaient  à  Paris  où mon  Grand  Père  avait  son  emploie ( au  Sénat )
Nous  leur  avons  écris  , pour  leur   demander  la  permission  d'aller  passer  le  WK  chez  une  copine  du pensionnat   ,une  copine  qui  avait  conté  à  ma  soeur  avoir  aperçu  une  femme  qui  me  ressemblait  beaucoup  et  qu'elle  supposait  être  notre  Mère  dans  son  village ..après  certains  renseignements  auprès  des  villageois .mon  frère  était  du  voyage bien  sûr!
ho  une  quarantaine  de  km  du  pensionnat , le  siens n' était  pas  loin  non  plus !
A  l'époque  ces  genres  d'établissements  étaient  au  zénith..et  complet !  
notre  demande  fût  acceptée ,et  nous  nous  retrouvâmes  tous  les  trois prostrés   devant le  portail de   ce  pavillon  d'où  sortaient  des  cris  d'enfants  joyeux !
ça  a  duré  deux  heures  avant  d'oser  sonner..nous  faisions les  cents  pas  , espèrent, apercevoir  une  femme  dans  la  cours  , mais  sans  succès  .
Nous  avons  fini  par  sonner ,   un  enfant  est  venue  nous  ouvrir   pour  nous  emmener  dedans  vers  sa  Mère   qui  était  la  nôtre  aussi  au  final ,   pas    de  grande  embrassade  ..de  geste  d'affection , juste  des  larmes  de  sa  part  , et  nos regards  déçue  , hagard , plein  de  questions  bien  sûr  encore  pas  posés .., nous  étions  muet .
Cette  visite  fût  brève  et  douloureuse  , un  homme  gentil  l'accompagnait  et  5  enfants  aussi  ..
Notre  place  était  prise  là  aussi..il  ne  nous  restait plus  qu'à  rentrer  avec  un  vide  en  plus  , des  douleurs  affective à  vouloir  comprendre ,   le  sentiment  du  rejet  et  de  l'abandon une  fois  de  plus .
Pourquoi  jamais  de  visite  au  couvent ?
Pourquoi  leurs  autres  enfants  ont  ils une  vie  de  famille  et  pas  nous ?
Pourquoi  personne  ne  veux  parler  pour  nous  soulager?
Pourquoi  aucune  lettre  de  l'un  où  de  l'autre  au  couvent ?
Jamais  d'anniversaire  souhaité !
Nous  avons  poussés   certes ,   nourris  , logés , bien  élevés , mais  tellement  blessés.., meurtris , désemparés  ..  
J'avais  alors  ce  sentiment  d'avoir  tromper  mes  Grands Parents  par  cette  aventure, c'était  terrible  ..
Ils  l'on  su  longtemps  après  .
Jamais nous  avons  recommencé , et  de  l'amour  nous  leur  avons  donné plus  que  jamais  !
Malheureusement  ils  sont  partis  trop  tôt en  emportant  leur  histoire  et  la  nôtre  avec  ,  j'avais  à  peine  20  ans !

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 9:07




avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 9:09

@larchange a écrit:Et toujours je me répète, en pensant à toi, que je suis à toi.
Autour de cette pensée, je vois se déployer notre relation.
Tu es le vaisseau, tu es la terre et tu veux être la terre sur laquelle tu veux que je vive.
Je viens en toi pour t'habiter; tu veux que j'habite ton territoire. Et ton corps. Tu me dis, te me racontes qui tu es, tu me dévoiles ta terre et ton esprit.
Et tu me prends.


Je résiste à l'appel de ton corps.

Je veux préserver l'imaginaire.

Toi seule sait, et moi aussi, que l'imaginaire construit le réel, pour notre esprit.

Et je me rends compte que je ne sais pas construire seul, que je construis toujours avec un autre, ou des autres.

Ici je construis avec toi.Je construis en toi. Je bâtirai ma Cathédrale en toi ma chérie.

Nous sommes deux, devant notre mur. Mais ce mur n'est pas un mur, c'est la frontière entre le réel et l'imaginaire. Nous sommes au-delà, au-delà du mur, nous sommes de l'autre côté du miroir ma belle.

C'est presque miracle de constater que nul ne s'est encore précipité sur nous pour nous retirer ce droit, ce droit que nous prenons de construire notre imaginaire ici.

Serait -ce ici notre terre d'asile ?


Raconte-toi, décris-toi, parle-moi, déploie-toi, afin que je puisse voyager dans chaque pli de ton âme ma chérie.



oui c'est ici que je vais te découvrir aussi ..
ce sera notre paradis , notre terre d'asile ..parle moi de toi mon coeur ..
avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  larchange le Ven 19 Aoû 2016 - 9:43

Je te parlerai de moi en m'enroulant autour de toi, autour de ton Histoire.

Je nous rêve ainsi qu'il suit, toi et moi.







avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 9:51

Magnifique ..c'est tout à fait ça ..subtilité , merci beaucoup merci

avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  larchange le Ven 19 Aoû 2016 - 9:55

Ce qui est dur c'est de ne pas connaitre le pourquoi.

Avoir trois enfants ce n'est pas rien, et soudain les laisser, les abandonner.

Quelque chose s'est passé entre ton père et ta mère. quelque chose qui reste secret, et le restera.

Quelque chose qui a peut être un rapport avec la guerre, ou à l'après guerre, juste après.

Ta mère pourtant a pleuré. Quel secret a-t- elle gardé ?

Ces secrets de famille sont terribles. Il y en a eu quelques-uns dans ma famille aussi, mais ils sont venus à être connus.

Tu restes dans un imaginaire béant, que tu ne peux pas emplir.

Mais il te reste justement cet espace inoccupé, où tu veux me loger, ma chérie.

Et où, sans doute, tu tentes de loger tant d'évènements de ta vie.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  larchange le Ven 19 Aoû 2016 - 9:59

Si je devais te parler de moi, en me greffant sur ton histoire, je dirais que tu as dû te construire dans l'absence, moi j'ai dû me construire dans la violence.

Tu es une enfant de l'absence, je suis un enfant de la violence.
avatar

larchange
Membre banni

Messages : 819
Date d'inscription : 14/08/2016

larchange

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 11:46

@larchange a écrit:Si je devais te parler de moi, en me greffant sur ton histoire, je dirais que tu as dû te construire dans l'absence, moi j'ai dû me construire dans la violence.

Tu es une enfant de l'absence, je suis un enfant de la violence.

oui  c'est  vrai  ..et  nous  partageons  ces  douleurs  ensembles  .oui  je  te  les  écris ..!
d'autant  plus  que  mon Père  décédé  à ses  60  ans  prêt   à  prendre  sa  retraite  où nous seul  somme  aller  à  son  enterrement  à Paris  , ses  autres  enfants  n'étaient  pas  là .!nous  n'avons  vue  personne  .il  repose  au  Père  Lachaise  ! aucune  larme  à  pu  couler  ..c'était  un  étranger  devenue  toutes  ces  années ..
mais  très  mal  vécue  par  la  suite ..
il  existe  toujours  des  manques  partout!
Depuis  longtemps  nous  sommes  seul  !

avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  fifititi le Ven 19 Aoû 2016 - 20:18

avatar

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 29143
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 57
Localisation : Lyon

fifititi

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 20:42

merci FIFITITI

j'adore Chopin , plein de douceur ..magnifique morceau ! fleurs
avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Virgile le Ven 19 Aoû 2016 - 20:46



Egale à elle
Elle, le visage que tu n'oublieras pas
L'orgueil et le courage
Elle comme un trésor l'or dans ses yeux
Elle c'est l'été que tu rechanteras
Le jour que tu te souviendras
Et mille choses que tu ne sais pas
Que seule elle peut t'apprendre
Elle, ta raison, ton pourquoi
Le centre de ta vie
La lumière d'un matin que
Que tu ne perdras pas
Elle, le miroir où tu reviendras
Où tu te reconnaîtras
Simplement comme tu es, égale à elle
Elle offre ses sourires à jamais
Dévoiler au monde quand elle n'en en a pas
En privant sa douleur. Liberté.
Elle est peut être l'amour qui n'a pas de pitié
Et qui t'enrichit avec la pauvreté
D'un simple geste. Quelle l'éternité

avatar

Virgile
Membre banni

Messages : 1782
Date d'inscription : 18/02/2015
Localisation : Rhône

Virgile

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  fifititi le Ven 19 Aoû 2016 - 20:50



Je dédie cette chanson à la personne la plus improbable qu'il n'ait été donné d'aimer.


Dernière édition par fifititi le Ven 19 Aoû 2016 - 20:59, édité 1 fois
avatar

fifititi
V.I.P.

Signe du zodiaque : Sagittaire

Messages : 29143
Date d'inscription : 31/01/2014
Age : 57
Localisation : Lyon

fifititi

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Le mur dans tous ses états

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 20 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum