Statistiques
Nous avons 2979 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Véone

Nos membres ont posté un total de 1040342 messages dans 39395 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


La dépendance affective, une fatalité ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Morgane le Ven 5 Déc 2014 - 22:07

Dépendre de l'affection de quelqu'un, dépendre de quelqu'un à cause de l'affection... Si peu ...

Morgane
V.I.P.

Messages : 15219
Date d'inscription : 30/05/2013

Morgane

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  eve le Ven 5 Déc 2014 - 22:09

C'est la dépendance affective.

Le sentiment de n'être plus rien sans l'autre, de tout voir à travers lui, et d'avoir une relation déséquilibrée de ce fait.

Poussée à l'extrême, ce besoin d'amour, rend si dépendant la personne qu"elle s'empêche de vivre.....et aboutit souvent à la dépression.
avatar

eve
V.I.P.

Messages : 7596
Date d'inscription : 16/02/2014
Localisation : Alsace

eve

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Invité le Ven 5 Déc 2014 - 22:14

D'accord, je ne l'avais pas compris dans ce sens. Je pensais à une dépendance plutôt positive, c'est à dire au besoin naturel de se sentir aimé Wink
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  eve le Ven 5 Déc 2014 - 22:17

Adeline a écrit:D'accord, je ne l'avais pas compris dans ce sens. Je pensais à une dépendance plutôt positive, c'est à dire au besoin naturel de se sentir aimé Wink

Bien sur : c'est un besoin naturel......mais quand cela tourne à l'addiction, cela devient comme une drogue, dont il faut parvenir à se départir.
avatar

eve
V.I.P.

Messages : 7596
Date d'inscription : 16/02/2014
Localisation : Alsace

eve

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Invité le Ven 5 Déc 2014 - 22:30

Je pense que quant on est dans une telle addiction, on ne le réalise pas, on ne le subit pas, on éprouve au contraire un réel plaisir d'être dans le besoin de l'autre.. En fait, quelle est la nuance avec un amour intense ?
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Morgane le Ven 5 Déc 2014 - 22:32

@eve a écrit:C'est la dépendance affective.

Le sentiment de n'être plus rien sans l'autre, de tout voir à travers lui, et d'avoir une relation déséquilibrée de ce fait.

Poussée à l'extrême, ce besoin d'amour, rend si dépendant la personne qu"elle s'empêche de vivre.....et aboutit souvent à la dépression.
Déséquilibrée que si c'est à sens unique, mais certains amants sont aussi fous l'un de l'autre que l'autre... 
Poussée à l'extrême, on retrouve des besoins de possession surtout, et là bonjour la cata ... et parfois le drame
avatar

Morgane
V.I.P.

Messages : 15219
Date d'inscription : 30/05/2013

Morgane

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Morgane le Ven 5 Déc 2014 - 22:34

Adeline a écrit:Je pense que quant on est dans une telle addiction, on ne le réalise pas, on ne le subit pas, on éprouve au contraire un réel plaisir d'être dans le besoin de l'autre.. En fait, quelle est la nuance avec un amour intense ?
Je pense que dans un amour sain même intense, on continue d'être une personne, une entité toute seule, même si axée sur son amour pour l'autre alors que dans l'addiction, on a qu'une chose en tête, le couple, on ne vit plus, on ne pense qu'à ça, on est malheureux dès qu'on est seul, on étouffe, on ne se suffit plus à soi même ... On existe moins.
avatar

Morgane
V.I.P.

Messages : 15219
Date d'inscription : 30/05/2013

Morgane

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Invité le Ven 5 Déc 2014 - 22:40

ah d'accord, je comprends mieux la nuance Wink
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Opaline le Sam 6 Déc 2014 - 12:47


J'aime aimer et j'aime en retour, j'aime à être aimée et j'ai besoin de me sentir entourée par l'affection des miens pour vivre au mieux - je me suis rendue compte récemment à quel point je vivais mal le moindre couac, la moindre dissonance dans l'harmonie familiale - mais la dépendance affective amoureuse... l'ai-je jamais connue ? Je n'ai jamais connu l'amour que l'on dit "fou", voilà tout.

_________________________________________________
Quand tu te lèves le matin, remercie pour la lumière du jour, pour ta vie et ta force. Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre. Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même. (proverbe amérindien)

avatar

Opaline
Modératrice

Messages : 40714
Date d'inscription : 28/02/2011
Localisation : Un petit village niché dans les collines beaujolaises

Opaline

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  zuzu le Lun 16 Mar 2015 - 2:05

Bien que je n'ai jamais été dyanostiquée comme telle,je crois être une dépendante affective.

Ce que je peux en dire c'est que c'est quelque chose de très difficile a gérer émotionnelement pour soi mais aussi pour l'autre qui subit cette "pression",qui a le sentiment que notre bien être repose entièrement sur ses épaules.Il fait la pluie et le beau temps avec nous même.

Je n'ai jamais su vivre pour moi même,je n'en trouve aucun intérêt.... J aime bcp plus l'autre que ma propre personne,le pire c'est le sentiment que j'ai toujours été ainsi,j ai été conçu ainsi alors je ne comprends pas ce qui cloche,pourquoi je suis comme ça...je subis et fais subir,double culpabilité...Alors forcément ça vient  de quelque part,de ce qui s'est imposé à moi et ce depuis mon plus jeune âgeJe devinne alors la source du prob mais n ai pas les clefs ou les moyens de débloquer la situation.

Bien sur j essai de me travailler,j'ai la chance ou la malchance ( ça dépend des jours et de mon humeur,de mon objectivité aussi) de partager ma vie avec quelqu'un qui me "force" à penser à moi mais ce n'est pas parce que je m'aime...c'est parce que je sais que si je n y parviens pas,je risque de le perdre...pour être franche,je me demande souvent ce que je fais avec lui tant de choses nous séparent...tant il me semble égoïste et cruel parfois....pour relativiser,je me dis qu'il est préférable de traverser l'enfer à ses côtés et continuer d apprendre de lui (je crois voir vraiment qui je suis grâce à lui) plutôt que de le traverser seule et de ne rien apprendre.

Je ne saïs pas s'il est possible de s'en sortir,ni même comment l'on procède mais si quelqu'un  à une recette,je suis preneuse !
avatar

zuzu
Membre

Signe du zodiaque : Vierge

Messages : 137
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 41
Localisation : rhone-alpes

zuzu

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Carabistouille le Jeu 2 Avr 2015 - 13:01

Dans la mesure où l'affect est le patron, difficile de s'en affranchir. Après tout dépend de la proportion. Si tout tourne autour de lui, cela ne va plus. Pour les deux.
avatar

Carabistouille
Membre

Signe du zodiaque : Cancer

Messages : 78
Date d'inscription : 07/03/2015
Age : 30
Localisation : ici

Carabistouille

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: La dépendance affective, une fatalité ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum