Statistiques
Nous avons 3043 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Sirene

Nos membres ont posté un total de 1079392 messages dans 42921 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  normajeen le Mer 2 Avr 2014 - 6:43

Près de 3,5 millions de ménages voient fondre leurs aides pour redresser la branche famille de la Sécu.

Les premiers effets de la baisse des dépenses publiques sur les ménages, c'est maintenant. L'essentiel de la réforme des allocations familiales, présentée en juin 2013, entre en effet en vigueur ce mardi 1er avril. Pour redresser les finances de la branche famille de la Sécu - 2,5 milliards de déficit l'année dernière - le gouvernement a mis à contribution les familles. D'ici à la fin de la décennie, 3,5 millions d'entre elles sentiront l'effet de ce plan de rigueur qui générera 1,54 milliard d'euros d'économies, d'après les dernières estimations de la Caisse nationale des allocations familiales. Le gouvernement a toutefois revalorisé les aides familiales en faveur des plus pauvres aussi, avec 400.000 «gagnants» à la clé.

À cause de la complexité des aides familiales, il est difficile de savoir qui figure parmi les plus grands perdants de la réforme. En première ligne, on retrouve toutefois les couples élevant plus de trois enfants. Ils perdront en moyenne 790 euros par mois. Par ailleurs, les jeunes familles, composées d'enfants entre zéro et trois ans, souffriront beaucoup. Les coupes se concentrent en effet largement sur les aides à la petite enfance. Enfin, malgré la volonté de l'exécutif de «recentrer les prestations sur les familles en ayant le plus besoin», 8% des perdants seront des ménages pauvres.

À partir de ce 1er avril, l'allocation de base de la Paje (prestation d'accueil du jeune enfant) est réduite de moitié pour les couples gagnant plus de 4000 euros à deux. Seuls les nouveaux parents seront concernés. Plus de 200.000 familles seront touchées à l'issue de la montée en charge du dispositif, en 2017.

L'allocation de base de la prestation d'accueil du jeune enfant ainsi que la prime de naissance et d'adoption ne sont pas revalorisées, et ce jusqu'en 2016. Cette mesure qui ne s'applique, là encore, qu'aux nouveaux bénéficiaires, touchera 1,8 million de familles lorsqu'elle tournera à plein.

La majoration de 184 euros par mois du complément de libre choix d'activité, qui bénéficie aux parents les plus aisés (revenu d'environ 4500 euros par mois pour deux enfants), est supprimée pour les nouveaux parents à partir du 1er avril. Près de 50.000 familles seront ainsi pénalisées à terme.

Le complément familial sera majoré, d'ici à 2018, de 50% pour les parents de 3 enfants et plus vivant sous le seuil de pauvreté. Près de 428.000 familles se trouvent dans ce cas. L'allocation de soutien familial, versée aux parents isolés, qui n'ont pas ou très peu de pension alimentaire, sera pour sa part augmentée de 25%.

À noter que les allocations familiales qui ne sont pas concernées par les coupes budgétaires, seront revalorisées de 0,6% à partir d'avril.


lien

et qui va subir encore, les smicards qui ont du mal à joindre les deux bouts, depuis le temps que je dis que je vais me mettre cas soce, repos, fetes, fric, la belle vie quoi !!!!!

normajeen
Membre

Signe du zodiaque : Capricorne

Messages : 8038
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 42

normajeen

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  normajeen le Mer 2 Avr 2014 - 6:49

ils devraient inventer la filière cas soce, ça peut rapporter gros, quand je vois que je me lève tous les jours de bonne heure pour gagner le minimum, n'avoir qu'un seul enfant (zut j'aurais du faire une équipe de foot) et qu'on nous retire tout, franchement, y a de quoi etre dégouté, je plainds les couples avec trois enfants qui bossent

normajeen
Membre

Signe du zodiaque : Capricorne

Messages : 8038
Date d'inscription : 25/08/2013
Age : 42

normajeen

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  l'ombre d'un doute le Mer 2 Avr 2014 - 9:20

A mon avis tu ne vas pas avoir beaucoup de reponses .... lol ..... les vérités deplaisent à certains a savoir pourquoi ?! .Wink

Bien plus qu une injustice ces allocations familiales .... sans parler de la prime de naissance et celle de rentree

Je vais faire frissonner un , 2 ou plus internautes ...lol ... mais je pense que lorsqu on prend la decision de faire 3 .... 4 et plus  enfants  c est qu on a les moyens , alors on assume ...! .. les autres  n ont pas à participer (sauf cas particuliers)


Dernière édition par l'ombre d'un doute le Mer 2 Avr 2014 - 13:26, édité 1 fois

l'ombre d'un doute

Membre désactivé

Messages : 715
Date d'inscription : 16/03/2012

l'ombre d'un doute

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Invité le Mer 2 Avr 2014 - 13:00

Quant on gagne 4000€ par mois, a t-on besoin d'une allocation ? Non seulement je trouve qu'il était grand temps de réformer ces versements familiaux, sans distinctions de revenus, mais je serais allée plus loin, en supprimant carrément les aides familiales aux familles possédant de bons revenus.
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Praséodyme le Mer 2 Avr 2014 - 13:53

je suis d'accord avec ADELINE, les victimes de cette réforme ont des revenus plus que corrects... de toutes façons il faut être réaliste, la France est en crise, les plus aisés doivent passer à la caisse....et il y aura d'autres réformes aussi radicales si on veut réduire les déficits....
avatar

Praséodyme
Membre

Messages : 445
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation : l'Absurdie

Praséodyme

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  l'ombre d'un doute le Mer 2 Avr 2014 - 13:57

Cette allocation a ete donnée me semble t il pour relancer les naissances , non ?
Aujourd hui il me semble que nous somme suffisamment ..... donc il faut non pas penaliser une partie de la population comme d hab ..... mais supprimer carrément les allocations... et faire de ce fait une égalités des droits

l'ombre d'un doute

Membre désactivé

Messages : 715
Date d'inscription : 16/03/2012

l'ombre d'un doute

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  papacoz le Mer 2 Avr 2014 - 14:11

ce qui me fait rire:

les classes moyène dans le temps on apelait çà les bourgeois ou les bourges

ils n'ont pas besoin d'aide pour vivre

par contre les smicard et sous smicard ont besoin d'aide pour survivre
avatar

papacoz
Membre banni

Signe du zodiaque : Vierge

Messages : 2104
Date d'inscription : 22/09/2013
Age : 65
Localisation : extrème sud ouest

papacoz

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Praséodyme le Mer 2 Avr 2014 - 14:11

Cette allocation est ce que l'on appelle en économie une redistribution comportementale comme il existe des taxations comportementales.....l

avatar

Praséodyme
Membre

Messages : 445
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation : l'Absurdie

Praséodyme

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Invité le Mer 2 Avr 2014 - 14:19

Je ne suis pas pour la suppression de l'ensemble des allocations, mais pour des aides plus justes et réfléchies.
Déjà, je pense que verser des allocations afin de promouvoir les naissances, c'est stupide. En effet, on a finalement incité certaines familles, n'aillant pas les revenus suffisants pour élever correctement plusieurs enfants, à en faire d'autres "pour les allocs". Or, à quoi servent les allocations si on ne va pas au bout des choses, en assurant l'éducation des enfants jusqu'à son terme, donc en incluant les études. Combien de jeunes ne poursuivent pas d'études, faute de moyens ?
Je trouve aussi, assez illogique le système de versement des allocations "parents isolés". Qu'une femme se retrouve seule avec un enfant, je le conçois. Mais qu'elle en ait un nouveau tous les ans, où est la notion "d'isolé" ? L'état cautionne l'irresponsabilité de parents qui se servent de leurs enfants comme de gagne pain. Que deviennent ces enfants au moment de l'orientation ?
Et que dire de l'allocation rentrée scolaire, versée sous conditions de revenus, jusqu'à 18 ans. Qu'on m'explique quels sont les besoins justifiant une aide scolaire pour des enfants de CP. En contre partie, les étudiants, qui eux ont de réels besoins, n'ont rien.
Certains diront qu'ils ont les bourses, sauf qu'elles ne s'adressent qu'à une infime partie des étudiants.
Enfin, le RSA est une aide utile, mais ne devrait il pas s'accompagner de démarches d'insertion ? Je ne trouve pas normal qu'on laisse des familles s'installer dans la précarité pendant tout une génération.

avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Faustina le Mer 2 Avr 2014 - 14:59

personne n'empêche personne de faire des enfants .. mais il faut assumer.

depuis le temps que je dis que les allocs devraient être supprímées à partir du 5º enfant ! après si on en veut 10 ..pourquoi pas? mais assumer!

plus d'allocs à partir du 5º et même une baisse à partir du 4º histoire de bien faire passer le message .
Par contre peut-être revaloriser les allocs du 1º du 2º et même du 3º .

Cela boosterait les naissances chez tout le monde.
Bcp de couples, conscients des difficultés d'élever un enfant, n'en n'ont pas un 3º
quand dautres en font pour avoir un gagne pain sans se soucier de l'éducation ..

je suis pour la suppression des allocs pour certains très hauts revenus ..aussi .

en effet ce sont encore les classes moyennes qui vont limiter les naissances et les clases défavorisées qui vont en faire plus de 4 ..










avatar

Faustina
V.I.P.

Messages : 13223
Date d'inscription : 24/02/2014
Localisation : 04

Faustina

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Praséodyme le Mer 2 Avr 2014 - 15:08

"Déjà, je pense que verser des allocations afin de promouvoir les naissances, c'est stupide"

ce n'est pas stupide, ça a été la politique de naissance de la France que certains pays européens nous envient...les différents gouvernements ont incité les français a faire des enfants en redistribuant une partie des impôts dans ce sens : redistribution comportementale . Il en existe d'autres comme les crédits d'impôts dans différents secteurs, ,la prime a la casse, etc...

a contrario le GVT instaure des taxations comportementales comme la TIPP, la taxe sur les grosses cylindrés, la taxe carbone etc...quand il estime qu'il doit influer sur le citoyen par l'argent pour faire évoluer son comportement...

Mais le problème c'est qu'en période de crise toutes ces redistributions coûtent cher...
avatar

Praséodyme
Membre

Messages : 445
Date d'inscription : 05/02/2014
Localisation : l'Absurdie

Praséodyme

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau ( par default ) Re: Les classes moyennes, principales victimes de la réforme des allocations familiales

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum