Statistiques
Nous avons 2716 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est eneyo

Nos membres ont posté un total de 909667 messages dans 29226 sujets

La revanche des apprentis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La revanche des apprentis

Message  Jalna le Mer 26 Mar 2014 - 9:53

Formation payée par l'entreprise, insertion facilitée, carrière accélérée... De plus en plus d'étudiants choisissent l'alternance.


Chaque matin, c'est la course de fond : Simon Janin se lève à 5 h 30 pour être à la gare à 6 h 30, passe une heure vingt dans le train, puis effectue encore un trajet de quinze minutes à pied pour être à son bureau à 8 h 30 précises. Simon est étudiant en deuxième année à Grenoble École Management, et en contrat de professionnalisation à la Banque populaire des Alpes, à Annecy. Le soir, il n'est pas chez lui avant 20 heures. "Pas toujours facile, quand il faut en plus terminer une étude de cas pour les cours", explique le jeune homme de 21 ans, qui rate aussi toutes les soirées de son école. Mais il ne regrette pas cet investissement : "J'apprends énormément, je suis rémunéré et mes frais de scolarité sont entièrement couverts par mon employeur. À l'arrivée, ma scolarité ne m'aura coûté "que" 10 000 euros pour trois ans. Contrairement à mes camarades, je ne vais pas commencer ma vie professionnelle avec un prêt à rembourser, mais avec un peu d'économies."

Des histoires comme celle-là, les écoles de management, pourtant souvent accusées de manquer de diversité, en ont des dizaines. À l'Essec, qui fut la première à se lancer dans ce dispositif il y a vingt ans, 25 % des apprentis sont issus de parents de professions intermédiaires, employés et ouvriers. Chez les non-apprentis, ce chiffre descend à 16 %."Vous pourriez me dire que ce n'est pas si élevé que cela, anticipe Michel Gordin, professeur de comptabilité-contrôle de gestion de l'Essec et directeur exécutif du centre de formation d'apprentis de l'école.Mais cela s'explique par le fait que de plus en plus d'étudiants, tous milieux sociaux confondus, se tournent vers l'apprentissage ou le contrat de professionnalisation." D'après les données récoltées pour notre classement, les écoles comptaient en 2013 un peu plus de 20 % d'apprentis dans leurs programmes grandes écoles, contre 17,9 % en 2012. Dans certains établissements, cette proportion est largement dépassée : l'ESC Pau en déclare 47 %, Sup de co Montpellier, 55 %, et Novancia, 80 %.


► Qu'en pensez vous ?

_________________________________________________
avatar

Jalna
Modératrice

Messages : 105036
Date d'inscription : 07/10/2011

Jalna

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum