Statistiques
Nous avons 3046 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est frozensoul94

Nos membres ont posté un total de 1081304 messages dans 43067 sujets
   
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Taxes improbables ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau ( par default ) Taxes improbables ...

Message  Invité le Mar 24 Sep 2013 - 17:12



L'an dernier, on s'était bien marré avec l'idée d'une taxe sur le Nutella accompagné d'une soigneuse campagne sur la menace que représentait l'huile de palme sur l'humanité. Cette année, ce sont les clopes électroniques et le Red Bull qui ont alimenté le ballon-sonde balancé dans la presse avant que la Présidence nous assure d'une "pause fiscale", qui finalement est reportée. Wink 
Ces taxes n'existeront sans doute jamais, mais on a eu de raison de ne pas totalement en écarter la possibilité, ce ne serait pas la première fois qu'une taxe étrange nous tombe sur le poil. Petite sélection de ces idées farfelues (oui... "farfelues"...) d'impositions débiles qui montrent qu'on peut travailler dans les finances publiques et être créatif. green 



La Taxe sur la collecte d'urine

Vous vous demandiez d'où venait le proverbe "L'argent n'a pas d'odeur" ? Voila un élément de réponse : constatant les flots de pisse qui circulaient à Rome au tout début de notre ère, l'empereur Vespasien lance une taxe pour vider les toilettes publiques et revendre le précieux liquide, le seul agent fixant pour les teintures à l'époque, aux entreprises locales. Bien joué.





Impôt sur la barbe

Au XVIème siècle, certains sujets du Roi Henry VIII se laissaient un peu aller au niveau pileux. Une bonne taxe anti-barbu, ça allait leur apprendre les bonnes manières, toutes les barbes de plus de deux semaines devaient passer à la caisse. Deux siècles plus tard, le Tsar Pierre le Grand reprend cette brillante idée en l'agrémentant de petites discriminations à l'égard des barbus au niveau administratif. Ils ne comprennent que ça les barbus.





Taxe sur la poudre à cheveux

Le 5 mai 1795, le Parlement Britannique décide qu'il faudra désormais faire l'acquisition d'un timbre fiscal si l'on souhaite faire usage de poudre à cheveux. Pareil pour les perruques. Bon, à priori, on n'avait rien contre ces coquetteries, mais il fallait trouver du fric pour guerroyer contre la France, donc pas le choix.






Taxe sur les gros

Si en France on impose les aliments jugés mauvais pour la santé, au Japon on prend le taureau par les cornes et on mesure les tours de taille depuis 2008. Des objectifs sont fixés et des sanctions financières sont appliquées aux entreprises et aux gouvernement locaux incapables de les tenir. Finie la mayo et le macdo.






Droit de havage

Pas facile la vie de bourreau. Les commerçants vous regardent d'un mauvais œil, les enfants ont peur de vous... Alors l'état met au point un système bien fichu : le bourreau a le droit de se servir dans les marchés, une poignée par panier, selon la taille de sa main. Un genre de Fort Boyard avant l'heure, sauf qu'à la place des Boyards, ce sont des haricots qu'il faut ramasser.




L'impôt sur la danse


En voyant tous ces jeunes se déhancher aux rythmes endiablés du rock'n'roll dans les années 1960, l'état de Washington a eu la brillante idée de faire raquer les établissements offrant cette possibilité de loisir. Cette taxe a disparu il y a quelques mois seulement, et les anglophones apprécieront cette vidéo d'un citoyen expliquant avec ironie que cette taxe était justifiée et devait s'appliquer à toutes autres formes de réjouissances : hugs, animaux en ballons, high-fives et Bohemian Rhapsody en bagnole.


source ...
avatar

Invité
Invité


Invité

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum